CENI : Mise en place effective la semaine prochaine

Qui sera désigné par le président Hery Rajaonarimampianina pour le représenter au sein de la CENI ?
Qui sera désigné par le président Hery Rajaonarimampianina pour le représenter au sein de la CENI ?

Le Conseil de gouvernement d’hier a adopté le décret d’application de la nouvelle loi sur la CENI qui a été votée lors de la récente session extraordinaire de l’Assemblée nationale. D’après le chronogramme proposé au niveau du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, les entités concernées seront convoquées la semaine prochaine par l’actuelle CENI-T pour élire leurs représentants au sein de la nouvelle commission électorale. A rappeler que la nouvelle structure sera composée de 9 membres dont 1 désigné par le président de la République, 1 élu par le Sénat, 1 élu par l’Assemblée nationale, 1 élu par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), 1 élu par la Cour Suprême, 1 élu par l’Ordre des Journalistes, 1 élu par l’Ordre des Avocats et 2 élus par les entités de la société civile.

Sénatoriales. La mise en place effective de la Commission Electorale Nationale indépendante sera suivie de l’adoption des décrets fixant le nombre du futur Sénat et les modalités de leur élection. Nos sources indiquent que l’Exécutif hésiterait entre 63 et 66 membres pour la future Chambre Haute. Les deux tiers des sénateurs seront élus par les grands électeurs dont les maires et les conseillers communaux. Le un tiers restant sera désigné par le président de la République. Du côté des partis politiques, c’est encore l’attente car les stratégies à mettre en œuvre dépendront non seulement du nombre des sénateurs à élire ou à désigner, mais aussi d’éventuelles alliances avec les maires et les conseillers communaux indépendants dont certains se sont déjà positionnés.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Hery Rajaonarimampianina devra choisir avec intelligence son représentant au sein du CENI afin d’avoir la main mise totale sur les élections sénatoriales, ce qui sera garant de la stabilité politique et par conséquent amène au développement durable.

Poster un commentaire