Ex-détenus politiques : Faire partie du CFM

La fédération des ex-détenus politiques de Madagascar ((F.E.De.P) revendique qu’elle devrait faire partie du « Conseil pour le Fampihavanana Malagasy » (CFM), coûte que coûte. Cette fédération estime, par ailleurs, que le Président de la République devrait la consulter sur le projet de loi portant notamment sur la réconciliation nationale avant de le soumettre à l’Assemblée nationale. Comme il fallait s’y attendre, la F.E.De.P a également abordé la question des Iles éparses.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire