Favoritisme à la JIRAMA : 15 responsables en liberté provisoire

Un nouveau dossier de malversations impliquant des hauts responsables au niveau de la JIRAMA a été déféré devant la Chaîne pénale anti-corruption (CPAC) hier. Une affaire concernant le népotisme et le favoritisme dans l’attribution des marchés relatifs aux poteaux de bois. Les investigations menées par le bureau Indépendant anti-corruption ont révélé que les marchés de fournitures desdits poteaux de bois ont été attribués par favoritisme à une entreprise appartenant à l’époux du secrétaire du premier responsable de l’approvisionnement au sein de la JIRAMA. Par ailleurs, le prix de chaque poteau aurait été majoré de 700/100. De par le favoritisme, l’entreprise en question aurait bénéficié des marchés d’un milliard trois cent millions d’Ariary (1 300 000 000 Ar). D’après les informations, 15 individus composés entre autres, de hauts responsables au niveau de la JIRAMA et des fournisseurs de poteaux ont été déférés à la CPAC pour suspicion de favoritisme, recel de favoritisme, conflit d’intérêt et abus de fonction. A l’issue du déferrement, toutes les personnes impliquées dans cette affaire ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.