Doléances à la Médiature : Le dysfonctionnement administratif en tête

Remise du rapport d’activités 2O14 de la Médiature au ministre d’Etat et au président de la CENI. (Photo Yvon RAM)
Remise du rapport d’activités 2O14 de la Médiature au ministre d’Etat et au président de la CENI. (Photo Yvon RAM)

Le médiateur de la République a présenté son rapport d’activités 2014, hier, en son siège, à Isoraka. Selon le premier responsable de la Médiature, Andréas Monique Esoavelomandroso, au cours de l’année dernière, la Médiature a reçu 171 dossiers de réclamations provenant de personnes résidant dans 12 régions sur les 22 existantes. Ces données incluent les réclamations orales faites par les usagers venus exposer leurs doléances au bureau de la Médiature. Les dossiers des réclamations parvenues à Isoraka se présentent comme suit, dysfonctionnement administratif au nombre de 33, litige foncier (31), dysfonctionnement de l’appareil judiciaire (30), pension de retraite soumise au régime de la Cnaps (13) et divers (48).

Méconnaissance. En ce qui concerne le dysfonctionnement de l’administration, les doléances reçues font, entre autres, état de non-paiement de salaire ou indemnités des agents de l’Etat, de la méconnaissance des règles de procédures financières et non exécution de décision de justice. Pour ce qui est du dysfonctionnement de l’appareil judiciaire, il en est surtout question de la lenteur du traitement des affaires soumises à la justice tant au niveau du tribunal de première instance qu’au niveau du Conseil d’Etat. De ce fait, cela entraîne beaucoup de demandes d’accélération des procédures parvenues à la Médiature. Par ailleurs, l’on se demande ce serait pour quand le rapport d’activités de cette année qui est en train de se terminer !

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.