Affaire Mara Niarisy : Levée d’immunité impossible

Jacaranda

Aux dernières nouvelles, les autorités envisagent d’interpeller incessamment le Bureau permanent de l’Assemblée nationale en vue de réclamer la levée de l’immunité parlementaire de l’élu d’Ankazoabo Sud.

Après avoir bouclé l’investigation dans le District d’Ankazoabo Sud, la Commission d’enquête parlementaire mise en place dans le cadre de l’affaire Mara Niarisy travaille d’arrache pied en ce moment pour établir le rapport de leur mission. D’après les informations, les 20 députés membres de cette commission prévoient de présenter incessamment au niveau de la Chambre Basse un compte-rendu de leur descente sur terrain. Au cours d’une interview, le Rapporteur général de cette Institution, Liahosoa Malement a laissé entendre que la restitution des résultats de leur travail sera insérée à l’ordre du jour probablement cette semaine. Un rapport très attendu, aussi bien par les parlementaires qu’au niveau des observateurs. Faut-il rappeler que durant leur descente à Ankazoabo Sud, les députés membres de cette commission d’enquête ont eu des altercations avec les représentants du Ministère de la Justice, du Ministère de l’Intérieur et les éléments des Forces de l’ordre envoyés sur place par le gouvernement pour mener une enquête parallèle. Selon des sources proches des hommes en treillis, cette équipe a réussi à recueillir de nombreuses preuves confirmant l’implication du député élu sous les couleurs du « Malagasy Miara-Miainga » dans les vols de bœufs à Ankazoabo Sud. D’ailleurs, aux dernières nouvelles, les autorités envisagent de recontacter prochainement le Bureau permanent de l’Assemblée nationale en vue de réclamer la levée de l’immunité parlementaire de Mara Niarisy. Et ce, afin de permettre aux enquêteurs de finaliser leur travail.

« Flagrant délit ». En tout cas, si l’on se réfère au rapport de force actuel au niveau de l’Assemblée nationale, la levée de l’immunité du député concerné est impossible. Au cours d’un entretien, le Rapporteur général de cette Institution a reconnu que cette option est difficilement réalisable. Faut-il rappeler que la décision doit être votée au cours d’une séance plénière, par les 2/3 des parlementaires. Actuellement, le HVM et les pro-régime ne détiennent plus la majorité à Tsimbazaza. Il convient de noter que lors de l’élection du représentant de la Chambre Basse au niveau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le candidat annoncé comme le « candidat d’Etat » a été écrasé. En tout cas, à entendre les explications de Liahosoa Malement, jusqu’ici, le Bureau permanent n’a reçu aucune demande de levée d’immunité relative à l’affaire Mara Niarisy.

Davis R

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Mara sy Nicolas no sefon’ny dahalo eny Atsimo agny efa ela ! Mampiatrano fahavalo ny fitondràna misy ankehitriny! Indrindra fa ny A.N !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.