Ouf, Julien Lepers reste !

Grand soulagement pour les nombreux téléspectateurs malgaches. L’animateur vedette de l’émission « Questions pour un champion » reste à la barre. Un moment, ébranlé par une restructuration des programmes de la chaîne de télévision publique française, on aurait voulu le remplacer par une jeune femme (Lepers a 66 ans), parce ce qu’il paraît que la chaîne est trop dominée par des hommes blancs et de plus de cinquante ans. Mais les réseaux sociaux ainsi que les médias  de l’espace francophone ont fustigé cette décision qu’il trouve peu cavalière après 27 ans de bons et loyaux services et de symbiose avec le public. Même à Madagascar on a débattu ici et là de la question. Les uns mettent en avant son dynamisme et son professionnalisme les autres arguent son empathie avec la Grande Ile (Une malgache a déjà remporté en 1994, la version Langue Française et il est le parrain du Festival des Baleines de Sainte-Marie.) mais tous  doutent de la justesse du choix. Pourquoi un tel engouement ? Chez nous, le jeu est d’abord sur la TVM, la seule à portée nationale et donc visible par un très grand nombre ; Puis QPUC satisfait tout le monde, les petits et les grands : celui qui trouve la réponse à la question de savoir le nom du Canal entre Madagascar et l’Afrique comme celui qui répond Rosa Luxembourg à une bribe de la biographie de cette dernière. Tous les deux sont fiers et regardent de haut le voisin admiratif. QPUC contribue à cette apparente démocratisation de la Culture « générale », genre mineur de la « Culture » diraient certains, mais ne laisse pas hagard, en tout cas, dans les discussions pas seulement de salon. Enfin, ce jeu captive par une particularité, celle de rendre plus intéressant la manière de gagner que l’enjeu lui-même, parce qu’après 35 minutes haletantes, les spectateurs sont unanimes à dire qu’un tel est très fort et ils s’impatientent d’être au lendemain pour voir la suite de son parcours. Si le jeu en lui-même est passionnant, il vit avec son animateur la même évolution pour ne former qu’un à la longue. Les moins jeunes se souviennent sûrement du jeu, « Des Chiffres et des lettres », qui a, suite à un changement de casting, connu une désaffection notoire ou encore à la radio du célèbre « Jeu des mille francs » avec Lucien Jeunesse. Et maintenant « Place au jeu ! »

M.Ranarivao

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.