Linda Thomas-Greenfield: La Secrétaire d’Etat adjointe US attendue à Madagascar samedi.

Le président Hery Rajaonarimampianina et la Secrétaire d’Etat adjointe US Linda Thomas-Greenfield lors de leur première rencontre à Washington le 19 mars 2014. (photo R.O )
Le président Hery Rajaonarimampianina et la Secrétaire d’Etat adjointe US Linda Thomas-Greenfield lors de leur première rencontre à Washington le 19 mars 2014. (photo R.O )

La Secrétaire d’Etat adjointe en charge des Affaires africaines effectuera du 9 au 11 janvier prochain une visite à Madagascar.

Celle qui a été confirmée à son poste le 1er août 2013 par le Sénat américain rencontrera en premier lieu le président de la République. Ce sera la seconde entrevue officielle entre les deux personnalités qui s’étaient déjà rencontrées dans la capitale fédérale américaine le 19 mars 2014. Peu après l’investiture du président Hery Rajaonarimampianina qui était alors le premier chef d’Etat malgache à avoir été reçu au siège de l’ « US Department of State » à Washington après le coup de force de 2009 qui avait jeté un froid dans nos relations avec les Etats-Unis.

Diplomate de carrière. Un peu moins de 2 ans après la rencontre au Département d’Etat, ce sera au tour de Linda Thomas-Greenfield d’être reçue au Palais d’Iavoloha où il sera évidemment question de la relance de la coopération entre les deux pays, pour ne citer que la reprise effective de l’AGOA et la rééligibilité de la Grande Île au Millenium Challenge Account (MCA). La nomination d’un Ambassadeur de Madagascar au 2374, Massachussetts Avenue pourrait également être évoquée durant la visite de 3 jours de la Secrétaire d’Etat adjointe américaine qui est d’ailleurs une diplomate de carrière. Elle avait débuté son cursus diplomatique en 1982 comme fonctionnaire consulaire à Kingston avant de franchir les échelons et devenir ministre-conseiller.

Différents pays. L’Ambassadeur Linda Thomas-Greenfield avait servi dans différents pays. De la Jamaïque au Libéria, en passant par la Gambie, le Kenya, le Pakistan et la Suisse. Elle a enseigné les sciences politiques à l’Université de Bucknell en Pennsylvanie où elle avait du reste décroché sa licence avant d’obtenir sa maîtrise à l’Université du Wisconsin où elle a effectué des travaux en vue de l’obtention d’un doctorat. En plus de nombreux prix, médailles et récompenses de haut niveau tel le « Presidential Meritorious Service Award », elle est récipiendaire du Prix Christophe Warren 2000 pour ses réalisations exceptionnelles aux affaires internationales.

  1. O
Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.