Emprunt de 60 milliards Ar à la CUA : Les conseillers municipaux n’écartent pas une descente à Ambohijatovo

Jacaranda

L’Association Freedom, l’Opposition, le Stand Up Tana et l’UNRRM ont décidé de former un front uni.

La Commune Urbaine d’Antananarivo traverse une véritable zone de turbulence. En effet, outre le bras de fer avec les marchands ambulants qui refusent de se conformer à l’assainissement de la capitale, l’Exécutif communal doit également faire face au mouvement de contestation initié par les conseillers municipaux dirigés entre autres, par Lalatiana Rakotondrazafy et Lalatiana Ravololomanana. Après le « forcing » des conseillers municipaux issus du parti « Tiako i Madagasikara » qui ont adopté jeudi dernier le budget primitif de la CUA, la tension monte d’un cran du côté de l’Hôtel de ville d’Analakely. Pour dire non à la « dictature » du nouveau Maire Lalao Ravalomanana, les conseillers issus de l’Association Freedom, l’Opposition, le Stand Up Tana de Andry Ranaivo et l’UNRRM de Véronique Rajerison ont décidé de former un front uni. Ils contestent notamment le projet de l’Exécutif d’emprunter 60 milliards d’Ariary. « Auparavant, le budget de la Commune Urbaine d’Antananarivo n’excédait pas 37 milliards d’Ariary. Pourtant, le budget primitif nouvellement adopté prévoit un budget de 97 milliards d’Ariary ». Les conseillers « anti-TIM » considèrent la somme de 60 milliards à emprunter comme « un gaspillage inutile ». Lalatiana Ravololomanana évoque même « un projet de blanchiment d’argent au sein de la CUA ». Selon ses dires, « l’Exécutif communal refuse de dévoiler l’identité des partenaires auprès desquels il envisage d’emprunter cet argent. Ce secret suscite des soupçons ».

Mauvaise gestion. Après avoir tenté à maintes reprises d’interpeller le Maire Lalao Ravalomanana et ses proches collaborateurs à propos de la mauvaise gestion au niveau de la CUA, les conseillers municipaux prévoient d’enclencher la vitesse supérieure. Une descente au niveau des six arrondissements est prévue dans les jours qui viennent. Une occasion pour les Lalatiana Rakotondrazafy, Lalatiana Ravololomanana, Andry Ranaivo, Véronique Rajerison et consorts d’apporter des éléments d’explications auprès des tananariviens à propos notamment de la mauvaise gestion et des irrégularités commises au niveau de l’Administration communale. Le règlement intérieur du Conseil municipal permet aux conseillers de faire une descente sur terrain pour présenter un rapport d’activités auprès de la population. Il serait même question d’organiser une manifestation à la place de la démocratie à Ambohijatovo après les rencontres au niveau des arrondissements. Cette affaire risquerait de provoquer des troubles à Tana. D’autant plus que dernièrement, les conseillers municipaux ont déjà donné le feu vert pour la réouverture de la place de la démocratie aux manifestations publiques. Lors d’une conférence de presse organisée à la Mairie, le premier adjoint au Maire, Harison Jean Gabriel a expliqué que même adopté au niveau du Conseil municipal, ce budget peut encore faire l’objet de modifications. Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.