Sécheresse dans le Sud : Le sénateur Samson Goulzar lance un appel aux dirigeants

 Le sénateur Samson Goulzar interpelle les dirigeants sur la situation dans le Sud.
Le sénateur Samson Goulzar interpelle les dirigeants sur la situation dans le Sud.

La situation est devenue catastrophique dans le Sud du pays. Toutes les cultures (maïs, manioc, pistache, cactus…) sont asséchées faute de pluie. Le sénateur fraîchement élu Samson Goulzar Andrianjaka lance un appel aux dirigeants afin de trouver sans attendre des solutions aux problèmes. « Le Sud a besoin de pluies artificielles pour sauver ses cultures. Sinon, la situation deviendrait catastrophique pour les Malgaches qui vivent dans cette partie de l’île », a déclaré cet élu d’Ampanihy Ouest. Avant d’enfoncer le clou : « La famine guette la population du Sud.  Si les solutions ne sont pas trouvées dans les jours qui viennent, les dégâts seront énormes. L’Etat paiera cher l’envoi des vivres  sur place. »

Insécurité. Selon ce sénateur de la province de Toliara, la recrudescence de l’insécurité est à craindre dans le Sud. « S’ils n’ont plus rien à manger, ils versent dans les actes de banditisme.  Certains jeunes sont devenus ‘’ Dahalo’’», déplore-t-il. En tout cas, force est de constater que les victimes de cataclysmes naturels dans d’autres parties de l’île ne sont pas abandonnées par les dirigeants. Y a-t-il des citoyens de seconde zone à Madagascar ? Pour le sénateur Samson Goulzar, le Sud a plus que jamais besoin de secours.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. ka efa senateur HVM zany nareo ko, efa eo akaiky ny vilany sy ny mpandoa-bary anie izany e !! tonga dia miresaka mivantana nareo samy nareo fa tsy mila avoaka aty @ gazety izany !!

  2. La nature reprendra le dessus et les populations qui n’ont pas eu la sagesse d’équilibrer la croissance de leur population avec la croissance de leur richesse disparaîtront de quelques manières que ce soit… Le reste du pays n’a pas les moyens de prendre en charge toutes ces populations…. Dans la nature, seuls les vaillants survivent..

  3. Ca traîne et gangrène le Sud cette crise de famine, et personne ne lève son petit doigt pour sauver ces malgaches laisser pour compte.

Poster un commentaire