Mahazoarivo : Dispositif de sécurité alarmiste

Des éléments de la FIGN filtraient l’entrée du Palais.
Des éléments de la FIGN filtraient l’entrée du Palais.

Ceux qui ont assisté hier à la passation entre Jean Ravelonarivo et Solonandrasana Olivier Mahafaly ont été intrigués par la présence d’éléments armés de la Force d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (FIGN).

Les éléments de la FIGN étaient postés juste à l’entrée du Palais de Mahazoarivo, c’est-à-dire à l’extérieur du Palais. La sécurité intérieure étant assurée par le Bataillon de la Sécurité de la Primature (BSP) qui ne donnait pas l’impression d’être sur le qui-vive. La cérémonie s’est d’ailleurs déroulée dans  « la simplicité, la solennité et la courtoisie ». Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter quoique certaines « bises » étaient visiblement de circonstance. Tout particulièrement entre l’épouse du PM sortant et le staff de la Présidence conduit par le SGP, le général Ralala Roger. Celui-là même qui avait lu le fameux décret portant acceptation de la démission du PM Jean Ravelonarivo. Un « incident » qui n’a pas toutefois pesé sur le ton des discours des deux hommes qui ont fait preuve de retenue et de respect l’un envers l’autre, quoique le PM sortant a quelque peu improvisé par rapport au texte préalablement rédigé, au point de se répéter plus d’une fois. Une redondance qui trahissait une certaine émotion de la part du général qui ne l’a du reste pas caché au moment où les membres du staff et le personnel de la Primature ont fait la queue pour lui dire «veloma ».

Disproportionné. Pour sa part, son successeur n’a pas fait montre d’état d’âme, mais s’est cantonné aux termes de son discours qui a été visiblement bien préparé. Par rapport à l’ambiance qui a prévalu dans la cour du Palais, le dispositif de sécurité mis en place devant le portail de la Primature était plus ou moins disproportionné. Surtout que d’autres éléments de la FIGN étaient prêts à venir en renfort à partir de la caserne de la gendarmerie qui se trouve pas loin du site. D’autres éléments de l’EmmoSécurité étaient stationnés au carrefour menant à Mahazoarivo.

Alternance démocratique. Tout ce dispositif sécuritaire a été certainement ordonné par le CIRGN et non moins chef de l’EmmoReg, le général Florens Rakotomahanina que ceux qui rentraient de Mahazoarivo, ont croisé au niveau d’Ambanidia, à bord de sa voiture de fonction, une Hyundai Santa Fe « made in China » de couleur noire. Bon nombre de personnes présentes à la passation où il n’y avait pas de surcroît des fouilles, se disaient que le Palais de Mahazoarivo où il était question d’ « alternance démocratique », n’est tout de même pas le jardin d’Ambohijatovo où la démocratie est enfermée.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Bof bof comme article! La sécurité doit être prioritaire dans de tels cas, faut pas faire une page. Quant au « Hyundai Santa fe », c’est un produit de marque coréenne et non chinoise, nuance même s’ils ont les mêmes yeux bridés! MDR … Editons de bonnes informations 😉
    Y a-t-il quelque part des contrôles avant édition ?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.