PNUD : Lutte contre la pauvreté et la corruption

Jacaranda
Poignée de main entre le Premier ministre Mahafaly Olivier et la Représentante Résidente du PNUD à Madagascar Violette Kakyomya.
Poignée de main entre le Premier ministre Mahafaly Olivier et la Représentante Résidente du PNUD à Madagascar Violette Kakyomya.

Le Groupe de Dialogue Stratégique co-présidé par le Premier Ministre et la Coordinatrice Résidente du SNU, est un espace de dialogue qui permet au gouvernement et à ses partenaires d’effectuer des  échanges sur nombreux points interdépendants.

Le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier a reçu hier à Mahazoarivo, Violette Kakyomya, Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies et Représentante Résidente du PNUD à Madagascar. L’entretien s’est focalisé sur le renforcement de la coopération entre le Système des Nations Unies et la Grande Ile. A cet effet, Violette Kakyomya a transmis au nom des Nations Unies et des autres partenaires au développement, le message de félicitations au Premier ministre pour sa nomination à la tête du gouvernement malgache. Elle a ajouté par la suite que l’engagement de l’Etat coïncide avec la priorité des partenaires. Il s’agit notamment de la lutte contre la pauvreté, la lutte contre la corruption et la mise en place de la décentralisation effective.

Accompagnement. Par ailleurs, elle a réitéré l’engagement du Système des Nations Unies  à apporter sa contribution, non seulement dans l’organisation des dialogues avec les partenaires au développement, mais aussi dans l’accompagnement du gouvernement dans cette mission. En effet, à l’instar des initiatives locales, le déblocage de fonds pour la consolidation de la paix nous a été accordé par le Secrétaire Général des Nations Unies qui se rendra à Madagascar le 10 mai prochain et ce suite à l’invitation du gouvernement malgache. De son côté, le Premier ministre a fait part que le Système des Nations Unies travaille aux côtés de la Grande Ile sur différents domaines, notamment la sécurité, l’éducation et la bonne gouvernance.  « Il va falloir coordonner sur terrain toutes les activités financées par les fonds octroyés par les bailleurs, car force est de constater que beaucoup de défis restent à relever pour optimiser les impacts sur le plan local », a-t-il soutenu.

Recueillis par Dominique R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.