Accident meurtrier de Mahitsy : Le gouvernement chez les écoliers décédés

Le PM Mahafaly Solonandrasana Olivier et le ministre de l’Education nationale au domicile d’un écolier décédé samedi dernier.
Le PM Mahafaly Solonandrasana Olivier et le ministre de l’Education nationale au domicile d’un écolier décédé samedi dernier.

Si le président de la République et quelques membres du gouvernement étaient venus vendredi au chevet des blessés, le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana et le ministre de l’Education Nationale Paul Rabary se sont rendus samedi aux domiciles des écoliers décédés à l’issue de l’accident de Mahitsy. Accident qui, rappelons-le, a affreusement entraîné vendredi dernier la mort de six élèves de classe de 10e de l’école Pepite d’Or II. Au cours de ses déplacements, le chef du gouvernement a promis que des mesures draconiennes seront prises pour mettre fin aux accidents de circulation dû à la mauvaise conduite des chauffeurs de taxi-be de la Capitale.

Prise en charge. Si le pouvoir n’a pas tardé à réagir par rapport aux dégâts humains occasionnés par l’accident de Mahitsy, les parents des écoliers blessés qui sont admis à l’hôpital HJRA se plaignent du fait que certains d’entre eux n’ont pas les moyens de s’acheter les médicaments nécessaires aux soins alors qu’ils ne seraient remboursés par l’école qu’après présentation de factures. A noter que certains blessés se trouvent toujours dans un état grave à l’hôpital. Le ministère de l’Education nationale aurait fait appel à un psychologue pour aider les écoliers blessés à surmonter les problèmes de traumatisme.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. le gouvernement au chevet des victimes : faites pas rire! Tout pour se faire bien voir avec une fausse compassion ;quelle hypocrisie! En vérité ils en ont rien à foutre….Des mesures draconiennes:quelles mesures sont ils capables de prendre? Encore du vent et de la figuration des faux semblant…Ils suffirait d appliquer les lois existantes concernant la circulation et le code de la route les contrôles périodiques des véhicules les visites médicales pour chaque chauffeur de transport en commun, l amélioration du réseau routier qui est lamentable, qu ils viennent voir l état du pont à 10km au Sud de Foulpointe ce pont menace de s écrouler parce que le tonnage des camions qui passent sur ce pont n est pas rigoureusement contrôlé. Chers politiciens allez donc voir ce qui se passe sur ce pont la nuit…
    Le jour ou un bus plein d enfants tombera dans le ravin ou dans la rivière vous viendrez une fois encore vous exhiber hypocritement et sans pudeur devant des familles meurtries et endeuillées.
    Au finale rien ne sera fait pour arrêter ce fléau.Vous sentez vous capable d anticiper sur les malheurs de peuple autrement qu en sortant l armée et le Kalachnikov à la moindre manifestation???

  2. Marina izany fa tsy ireo ihany ao koa ireo olona nampiditra JIOLAHIM-BOTO hanao transport ary ireo tompon’andraikitra ao @ ministère Transport izay tsy miraharaha ny hoe ahoana ny recrutementn’ny chaufferus sy receveurs

  3. tokony hatao AU POTEAU ireo sôfera na taxibe ireo !!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.