SeFaFi : L’enrichissement sans cause de magistrats dénoncé

Le SeFaFi ou « Sehatra Fanarahamaso ny Fiainam-pirenena » ne mâche pas ses mots contre le système judiciaire malgache qui « favorise l’impunité ». Dans sa déclaration qui est sortie hier, cet Observatoire de la vie publique dénonce la non application de la loi sur l’enrichissement sans cause et pointe du doigt l’inefficacité de l’obligation de déclaration de patrimoine pour les magistrats. « Le train de vie affiché par certains d’entre eux (magistrats) fait douter de l’efficacité du mécanisme. Il existe bel et bien une loi sur l’enrichissement sans cause, mais qui la respecte et qui la fait appliquer ? (…) Un autre moyen de contourner la déclaration de patrimoine consiste à mettre son argent sur un compte à l’étranger », dénonce le SeFafi dans sa déclaration. L’Observatoire déplore le manque du contrôle efficace sur la déclaration de patrimoine des magistrats en fustigeant le « corporatisme latent » au sein de la magistrature.

Contrôle. Le SeFaFi propose la vérification inopinée des déclarations de patrimoine des magistrats par une entité de contrôle. « Cette entité de contrôle procédera à la vérification de la sincérité des déclarations, même en l’absence de toute plainte ou autre litige. Ce contrôle s’avère d’autant plus nécessaire que la déclaration est limitée aux biens et avoirs de l’agent, de son conjoint et de ses enfants mineurs. Cela laisse le champ libre au recours aux prête-noms, et donc à la possibilité de contourner l’obligation légale. Mais, chacun sait que la meilleure façon de dissimuler ses biens consiste à les mettre au nom de tierces personnes », estime l’Observatoire.

Recueillis par R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. il y aussi l’erichissement sans cause de l’état et des employeurs à cause des jours fériés qui tombent un week-end. Ce sont sur ces cas que les syndicats doivent se pencher au lieu de faire foza avec les dechets de 2009!

  2. Voilà qui est bien dit!!! Un magistrat qui a moins de 5 (cinq) ans d’expérience possède un « espace », et des véhicules de rêve. D’où vient l’argent???… Et ce cas est loin d’être isolé.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.