Sommet d’Istanbul : Hery Rajaonarimampianina s’engage à respecter les Droits de l’Homme

La gestion des conflits, les migrations forcées et les catastrophes naturelles étaient au menu hier au Sommet mondial pour l’action humanitaire qui se déroule en Turquie. En effet, la délégation malgache dirigée par le président Hery Rajaonarimampianina a assisté à six tables rondes sur différents thèmes, entre autres, « Leadership politique pour prévenir et mettre fin aux conflits », « Respect des normes qui préservent l’humanité », « Ne mettre personne de côté : engagements à endiguer les migrations forcées », « Les femmes et les filles : Une incitation à l’action pour assurer l’égalité des sexes », « Les catastrophes naturelles et les changements climatiques », « Changer des vies en aidant à mettre un terme aux situations de besoins », « Financement de l’action humanitaire : investir dans l’humanité ».

Violations. « Formuler une politique concrète et des engagements opérationnels qui permettront de réaliser des opérations spécifiques conformément à la première responsabilité prévue par le rapport sur le Programme de l’humanité. Respecter les normes relatives à la protection des civils et des droits humains, en discutant des cas des violations de ces normes, de l’importance de mener des enquêtes. Recenser et obtenir des engagements politiques, juridiques et opérationnels concrets pour faire face aux dimensions humanitaires, politiques, économiques et sociales. Défendre les normes qui protègent l’humanité, notamment en éliminant les violences sexuelles et sexistes et en traitant les survivants avec dignité. Adopter de nouvelles méthodes pour gérer les catastrophes naturelles et de s’y préparer et en préservant les risques. Encourager les dirigeants à garantir l’octroi des ressources minimales nécessaires pour préserver la vie et la dignité des personnes touchées par des conflits et des catastrophes ». Ce sont les objectifs principaux visés pour cette conférence mondiale.

Efforts. Autant de sujets qui concernent directement la Grande Ile vu les réalités dans le domaine du social. Avec la participation à ce Sommet, le régime entend améliorer les conditions de vie sociales et humanitaires à Madagascar. Dans son discours, le président Hery Rajaonarimampianina s’est engagé à poursuivre les efforts qui ont pour objectif de faire respecter la dignité et les valeurs humaines et de promouvoir la lutte contre toutes les formes de violences et les atrocités commises à l’encontre de la Personne Humaine en violation du Droit International Humanitaire et des Droits de l’Homme. A noter que pour ce voyage, Hery Rajaonarimampianina est accompagné entre autres, par les ministres Narson Rafidimanana, Atallah Béatrice, Onitiana Realy et Charles Andriamiseza, ainsi que le Directeur de Cabinet de la Présidence, Herisoa Razanadrakoto.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Homme ou Ohm, à vous de voir ce que des paroles qui font berner les gens et les politiciens. Qu’est ce que l’Afrique sait en question de droit ? Si on rajoute la deuxième mot , bennn. ….
    Nous avons raté le tournant le jour que saviez tous pour devenir un Afrique digne au sein du monde entier , et notre pays avait un rôle très important à jouer.
    Malheureusement que les Gasy ne savaient pas tous cette opportunité. Même les intellectuels payés par l’argent des contribuables n’ont pas pu montrer aux Gasy ce qui auras pu être leurs avenir.

  2. les droits de l’homme ? de quels hommes ?

    lisez ici un article de Sebastien Hervieux, dans le monde

    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/05/19/madagascar-la-guerre-des-zebus_4922260_3212.html

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.