Magro : 15 000 CV déposés jusqu’à hier

Les gens commencent toujours à affluer au Magro Ankorondrano pour déposer leur CV
Les gens commencent toujours à affluer au Magro Ankorondrano pour déposer leur CV

Les tenants du pouvoir en général et la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo en particulier auront du mal à gérer ce cas de Tiko Oil, au risque de mettre de l’huile sur le feu.

Le nombre de candidats venus déposer leur curriculum vitae en vue de recrutement dans le cadre de la réouverture du groupe Tiko augmente de jour en jour. Le chiffre a atteint, hier, 15 000 CV. Et cela, en l’espace seulement de six jours. Au rythme actuel, cela pourrait atteindre les 20 000, voire les 30 000 demandeurs d’emplois dans les prochains jours. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes et démontrent ainsi que le taux de chômage est très élevé dans le pays. Toujours est-il que le Réseau national pour la défense des consommateurs est venu à la rescousse du groupe Tiko en revendiquant l’ouverture du Magro Ankorondrano. L’ouverture de ce dernier créera des emplois. D’ailleurs le président de cette association pense que cela va contribuer à lutter contre l’inondation des produits périmés sur le marché local.

Intérêts. A propos notamment de la réouverture du Magro Ankorondrano, le bras de fer entre la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCCIA) et le groupe Tiko continue. Ainsi, Me Alain Rakotonirina, huissier de justice et défendant les intérêts de la CCIA, de souligner l’importance de l’exécution de l’arrêt de la Cour d’Appel. Et lui d’enchaîner que cette entreprise agro-alimentaire devrait payer ses arriérés fiscaux qui s’élèvent notamment à 160 milliards d’ariary. Toujours d’après cet huissier de justice, on dit que Magro possède du terrain au sein de ce site, mais cela ne correspond pas du tout à ce qu’a déclaré le propriétaire, c’est tout juste une petite surface non loin de Talounis.

Connotation politique. Même si le fondateur de l’empire a dit, lors de sa descente au Magro Ankorondrano avant-hier, que ces dispositions prises à l’encontre de son entreprise ont une connotation politique, cela ne pourrait pas avoir d’influence sur la décision de justice. Il ne va pas pour autant baisser les bras et procèdera ainsi dans peu de temps à la réhabilitation de l’auditorium sis dans ce site. Reste à savoir si la Chambre de Commerce partage son point de vue. Wait and see.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.