Attentat de Mahamasina : Le Sénateur Lylison accuse le régime

Jacaranda

Lylison-1Accusé d’être impliqué dans l’attentat qui a fait trois morts et 90 blessés durant la célébration de la fête nationale à Mahamasina, le Sénateur Lylison René de Rolland est sorti de son mutisme. Dans une vidéo publiée hier sur « You Tube », l’élu MAPAR riposte notamment contre le président Hery Rajaonarimampianina qui a accusé les politiciens de l’opposition lors de son interview sur la Radio France Internationale. A son tour, l’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale pointe du doigt le régime. Selon ses dires, « ce sont les dirigeants actuels qui ont fomenté cette tuerie afin de ternir l’image de l’opposition ». « Si c’étaient les opposants qui ont organisé cet attentat, ils auraient visé directement les autorités qui étaient présentes à la tribune centrale », a-t-il expliqué. Et lui de rappeler au passage que les tenants du régime étaient déjà au courant de l’existence d’un projet d’attentat bien avant le 26 juin. « Dans son discours lors du banquet à Iavoloha, le président Hery Rajaonarimampianina a déjà condamné les actes de déstabilisation, c’est comme s’il savait déjà quelque chose ».

Eléments en uniformes militaires. Cet Officier de la Gendarmerie a aussi touché mot des mesures de sécurité prises durant les festivités. « Les forces de l’ordre ont assuré à la lettre leurs missions. Introduire une bombe dans l’enceinte du stade a donc été impossible pour un civil », a-t-il martelé. D’après l’élu MAPAR, « cette bombe a été introduite à Mahamasina, soit par un ou des éléments des forces de l’ordre complices du régime, soit par un ou des agents de la Présidence qui ont disposé d’un badge ou d’une autorisation spéciale pour circuler librement à l’intérieur du stade durant l’installation des matériels de sonorisation ». Il se demande également pourquoi cette bombe a explosé juste après l’instant où le président et ses proches collaborateurs ont quitté le lieu. Continuant sur sa lancée, l’ancien Directeur de la Force d’Intervention Spéciale de déclarer que « d’après les renseignements, deux des éléments en uniformes militaires qui ont attaqué le local de VIVA Fianarantsoa et à l’attentat à la grenade devant le Sénat Anosy ont participé à cet attentat à Mahamasina ». Pour ce qui est des commanditaires, Lylison René de Rolland pointe du doigt des conseillers auprès de la Présidence de la République. « Je suis convaincu que si les dirigeants ne s’immiscent pas dans l’enquête et si les enquêteurs ne subissent aucune pression, les résultats vont confirmer ces renseignements », a-t-il annoncé. En réponse aux accusations lancées à son encontre, le Sénateur MAPAR de déclarer : « je ne tuerai jamais des civils innocents. Au contraire, j’ai toujours été là et je serai toujours là pour les défendre ».

Davis R

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. @ fomba ahoana moa no hinona olona toa itony ? raha leilahy i nga mivoha fa aza milevimbelona .

  2. accuser sans preuve probante c est trop facile c est un officier de la gendarmerie ce qu il a fait à ravalo c est tout à fait légitime. Par ailleurs c est un militaire qui a fait le serment de servir sans peuple il ira pas à l encontre de son peuple

  3. est-ce qu’il va enfin avouer ses crimes de 2009 entre autre la tuerie du 07 fevrier 2009 en tirant sur la foule par derrière et par les côtés?

  4. En analysant la déclaration de cet officier qui est dénoncé par le Colonel Charles en étant le commanditaire de la tuerie du 07 Février 2009 à Antananinarina , cet acte terroriste semble être fondé car son argument explique bien comment faire pour ce genre de massacre

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.