Dr Jules Etienne Rolland : « On glisse vers la dictature »

Jacaranda
Dr Jules Etienne Rolland fait partie des victimes de l’ingratitude du régime HVM.
Dr Jules Etienne Rolland fait partie des victimes de l’ingratitude du régime HVM.

Ministre de l’Industrie et du Développement du secteur privé dans le gouvernement Kolo Roger, il n’a pas été reconduit dans le deuxième gouvernement de la Quatrième République. Celui qui a retiré sa candidature en 2013 pour donner sa place à Hery Rajaonarimampianina a choisi de se taire. Dr Jules Etienne Rolland, qui a rejoint son « job » en France, livre ses impressions plusieurs mois après son éviction. Interview.

 Midi Madagasikara : Comment expliquez-vous votre silence depuis votre départ du gouvernement ?

 Jules Etienne Rolland (JER) : « Depuis mon départ du gouvernement, plusieurs gouvernements se sont succédé. Je suis resté dans le silence pour respecter le choix des urnes, par respect également des Institutions de la République malgache. Je voulais laisser aux dirigeants la chance, c’est-à-dire le temps de réaliser leur programme, pour sortir Madagascar de la spirale de sous-développement. Mais dans à peu près tous les domaines, pour ne citer que l’Energie, la sécurité et la Justice, la Santé, le respect des droits de l’Homme, nous constatons beaucoup d’échecs. Le peuple est abandonné à son triste sort. Or, à Madagascar òu tous les domaines, à savoir l’Agriculture, l’Éducation, la Santé, la Sécurité, l’Énergie, l’Industrie,…constituent d’énormes chantiers, il est impossible de ne pas réussir! »

Midi Madagasikara : Continuez-vous de soutenir le président Hery Rajaonarimampianina ?

 JER : « Je suis un démocrate convaincu. Et la charte des droits de l’Homme que Madagascar a ratifiée n’est pas respectée. En particulier, dernièrement la liberté d’expression a été foulée, et avec le code de communication, on cherche à museler ceux qui ne partagent pas les opinions de la classe dirigeante. On glisse vers la dictature. C’est un élément très important qui me différencie de Hery Rajaonarimampianina. Maintenant, les erreurs peuvent être rectifiées si les dirigeants en ont l’intelligence et la volonté. »

Midi Madagasikara : Quel est votre avis sur la demande de démission du président de la République par les opposants et la tentative de mise en place d’une nouvelle transition ?

JER : « J’entends les opinions qui se lèvent et demandent la démission du président de la République, pour une nouvelle transition. En fait, quelle est la problématique? A Madagascar, il n’y a pas de développement, le Gouvernement n’arrive pas à répondre aux attentes que le peuple a manifestées lors des élections présidentielles de 2013, et pour lesquelles ce peuple a mandaté le Président Hery Rajaonarimampianina. Au contraire, la paupérisation se généralise, sauf pour quelques proches du régime. Le peuple perd patience, et les manifestations qui se multiplient le prouvent. Pour rester dans une critique constructive, je dirai qu’il est temps que Hery  Rajaonarimampianina réagisse et prenne les décisions pour redresser la nation, afin d’éviter une nouvelle transition. »

Midi Madagasikara : Seriez-vous candidat aux Présidentielles de 2018 ?

JER : « En tant que force vive de la Nation, je reste conforme à mes principes. Je suis prêt à participer au développement de Madagascar quel que soit le niveau de responsabilité qui m’incombera. »

Propos recueillis par R. Eugène

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Fa io ve tsy ilay efa ministra fopla be iny e?

  2. ka matoa i nga tsy nijanona ho ministra !! dia tsy namely izany.

  3. rehefa tsy ao intson lah vo mimenomenona teo nefa niara nihinana taminy ihany

  4. Vous y étiez également!!!….VOUS N’AVEZ RIEN FAIT DE PROBANT!!! … VOUS N’ÊTES PAS DIFFÉRENT DE CEUX OBJETS DE VOS CRITIQUES!!!… Alors, la ferme!!!!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.