Samifin : Renforcement de capacité contre le financement de terrorisme

Jacaranda
Les participants à l’atelier en pleine concentration. ( Photo Kelly)
Les participants à l’atelier en pleine concentration. ( Photo Kelly)

Une mission de la COMESA (Marché commun de l’Afrique orientale et australe) conduite par son Secrétaire Général  est dans nos murs, du 8 au 12 août. Elle aura pour rôle de renforcer les capacités du système de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement de terrorisme. A cet effet, un atelier national s’est tenu au DLC, à Anosy et verra la participation de tous les acteurs intervenant dans ces domaines. La COMESA a procédé également à une remise de matériels informatiques au profit du Samifin. Faut-il rappeler que Madagascar a adhéré à cette organisation régionale depuis l’an 2000. Par ailleurs, Madagascar a demandé à intégrer l’ESAAMLG, l’organisation régionale du GAFI pour l’Afrique orientale et australe en 2914. Depuis, la Grande île est membre observateur en attendant l’issue d’un processus d’évaluation aux fins d’admission au titre de membre définitif.

Blanchiment de capitaux. Toujours est-il que Madagascar est évalué en fonction des critères comme l’existence de lois sur la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, le fonctionnement global du service de renseignement et le niveau d’engagement politique de l’Etat. Notons qu’une autre activité de formation se tiendra à Madagascar du 13 au 15 septembre 2016, toujours avec l’appui de la COMESA. Elle consistera en un atelier régional qui verra la participation d’analystes venant des îles de l’océan indien. Cette formation renforcera les liens de coopération entre les services de renseignement financiers de cette sous région.

Dominique R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. On renforce les capacités…..SOIT!!! …MAIS QUID DE L’HONNÊTETÉ???

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.