Affaire Ambohimasina : Le maire prêt à répondre au Bianco


S’il n’a pas pu être présent pour des raisons de santé lors d’une descente effectuée sur place par le Bianco, il se dit actuellement prêt à répondre aux questions de ce bureau indépendant anti-corruption. Il, c’est le maire de la commune rurale d’Ambohimasina, district d’Ambalavao, province de Fianarantsoa. C’est dans cette commune qu’un « scandale financier » a été dénoncé par trois inspecteurs d’Etat qui ont reçu un ordre de mission de la Présidence de la République. Une conseillère spéciale du président de la République, originaire de cette partie de l’île et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Mahafaly Solonandrasana Olivier, auraient été impliqués dans ce « scandale financier » relatif à l’utilisation d’une subvention exceptionnelle d’une valeur de 396 492 444 Ariary. Samedi dernier, le maire Tsabo Pierre a réagi en affirmant que ce « scandale financier » a été créé de toutes pièces.

Détournement. Le maire d’Ambohimasina a certifié qu’aucun détournement n’a été commis et que les personnes suscitées n’y étaient pas impliquées. L’affaire remonte en 2014 lorsque la commune d’Ambohimasina a bénéficié d’une subvention exceptionnelle pour réhabiliter les bureaux de la commune et ceux du BMH. Les travaux n’ont été effectués qu’en 2015, car il fallait du temps pour transporter d’Antananarivo les matériaux de construction. « La passation du marché a respecté la procédure légale. L’appel d’offre a été conçu au niveau de la Région. L’entreprise Tantely qui a obtenu le marché était même venue rencontrer le maire et les conseillers communaux. Le district a effectué le contrôle de légalité sur les actes passés entre les parties prenantes », a expliqué le maire Tsabo Pierre. Une manière pour lui d’attester que les travaux ont été réalisés dans les conditions initialement prévues.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.