Code de la Communication : Déception des journalistes

Jacaranda

Les journalistes ayant participé mardi dernier à la rencontre avec le président Hery Rajaoanrimampianina à propos du Code de la Communication médiatisée ont rapporté à la presse hier au Centre de Presse Malagasy à Antsakaviro les tenants et aboutissants de cette audience. Une occasion d’exprimer leur déception par rapport à l’initiative de l’Exécutif de poursuivre le processus de promulgation de ce texte et d’ignorer les appels lancés par différentes entités en vue d’une nouvelle délibération de la loi. Une fois encore, les membres de la presse ont interpellé les autorités face au danger que la version actuelle du Code de la Communication représente pour la démocratie. Les journalistes initiateurs de la déclaration du 16 août restent convaincus qu’ « une nouvelle délibération de ce texte par le Parlement reste possible tant du point de vue juridique que du point de vue politique, si toutes les parties prenantes font preuve de bonne volonté et de bonne foi ». Face aux risques que pourrait engendrer la promulgation du Code de la Communication médiatisée, les journalistes tiennent les autorités en place pour « responsables devant l’histoire des éventuelles conséquences de leur décision ».

Dialogue. Dans leur communiqué, les journalistes confirment qu’ils prennent acte de la proposition du président Hery Rajaonarimampianina de mettre en place un espace de concertation en vue d’un dialogue post-promulgation autour des points qui font débat, mais précisent toutefois que la décision de participer ou non à cet espace appartient aux journalistes de tout Madagascar qui ont apposé leur signature à la déclaration du 16 août. Il convient de rappeler que plus de 200 journalistes venant de plusieurs régions de la Grande île ont adhéré à cette initiative. Les membres de la presse font également part de leur volonté à discuter avec toutes les parties prenantes à l’élaboration du Code de la Communication pour aboutir à un texte acceptable par tous. Ils n’ont toutefois pas manqué de remercier le président de la République qui a donné suite à leur demande d’audience déposée à Ambohitsorohitra le 19 août. Et ce, même si au cours de la rencontre, Hery Rajaonarimampianina a ignoré l’insistance des représentants de la presse qui ont réclamé une nouvelle délibération du texte au Parlement.

Davis R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.