Mitsangàna Ry Malagasy : La perte de l’identité nationale fustigée

Jacaranda

Chose promise, chose due. La réunion prévue par le mouvement « Mitsangàna Ry Malagasy » (MRM) aura bel et bien lieu aujourd’hui. Mais pour des raisons d’ordre organisationnel de la part de la CUA, cette réunion se tiendra à Andrefan’Ambohijanahary, près de la Gendarmerie et non au Stade de Mahamasina. Hery Raharisaina, membre de ce mouvement qui lutte pour le départ du chef de l’Etat a martelé ce que ses pairs ont d’ores et déjà affirmé lors de la création du MRM. En effet, d’après ce docteur, «les dirigeants actuels n’arrivent plus à gérer à bon escient les affaires politiques, sociales et économiques du pays. Ce qui fait que Madagascar est exposé à de différentes menaces ». La spoliation des ressources naturelles en fait partie et selon Hery Raharisaina, « ce n’est plus tout à fait une menace mais un danger réel auquel nous sommes exposés ouvertement ». Outre cette dépossession, Hery Raharisaina décrit un autre risque étant la perte de l’identité nationale. Effectivement, avec des frontières passoires et des textes flous et permissifs sur la nationalité, l’identité malgache est en perdition. Faut-il rappeler que l’acquisition de la nationalité malgache se fait « gratuitement » à Madagascar et ce, sans soulever les divers pots-de-vin inhérents ? Face à tous ces problèmes, le mouvement Mitsangàna Ry Malagasy va avancer des solutions qui, d’après eux, ne seront pas des cautères sur une jambe de bois mais des solutions efficaces. Le MRM appelle donc les « vahoaka », les leaders syndicaux, les politiciens, ainsi que toutes les franges de la société malgache à assister à la réunion de ce jour.

Aina Bovel

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. minoa fotsiny ihany

  2. Mitsangàna fa mila seza maika izahay foza 2009 izay mbola tsy ao anaty fitondrana sady mbola tsy ampy ny détournements,ny vols, ny destructions ny vono-olona rehetra nataonay!!!!!!

  3. Réunion des désœuvrés aigris par la frustration de leurs anciens privilèges : c’est le résumé de toutes ces réunions de pseudo-politiciens qui passent leur temps à rêver d’être calife à la place du calife… Minables tout ça : après les îles éparses, les varotra tanindrazana, les bibiolona, la robe ananas valant plus qu’une robe haute-couture ou le jet falcon attribué au prm, etc, maintenant la nouvelle trouvaille-bobard et toujours aussi populiste à souhait :  » l’identité nationale « . Et ils sont contents de « plagier » ce vieux thème de LePen et de Sarkozi comme si c’est une découverte malgacho-nationaliste !!!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.