Financement du CLD : Les parlementaires HVM se disputent les 200 millions Ariary

Comme il fallait s’y attendre, les parlementaires HVM se disputent pour la gestion de la somme de 200 millions d’Ariary réservée pour chaque district à titre de fonds d’appuis au développement. La « guerre » de clans commence à se révéler au grand jour. Les députés et sénateurs pro-régime se déchirent en public pour avoir la gestion de cette somme. Ce fut le cas notamment samedi dernier lors de la cérémonie organisée à Mananara Nord pour remercier les grands électeurs au niveau de la Province de Toamasina. Dans leur discours respectif, la députée de Mananara Nord, Sidonie Raharinirina et le vice-président du Sénat, Malo Benoît ont réclamé chacun la gestion de la somme de 200 millions d’Ariary. La première a été élue sous les couleurs du parti « Malagasy Miara-Miainga » mais a déjà retourné sa veste au profit du parti au pouvoir, tandis que le second a figuré dans la liste HVM lors des élections sénatoriales.

Détournement. Cette « guerre intestine » entre parlementaires pro-HVM risque de provoquer des soupçons de corruption et/ou de détournement dans la gestion des fonds d’appuis au développement. Nul n’ignore que la loi sur le CLD a déjà fait l’objet de polémiques durant son adoption au Parlement. A l’époque, les députés ont mené un combat acharné contre l’Exécutif afin d’obtenir la Présidence du CLD. Si l’on se réfère au décret 2016-255 du 3 mai, relatif à la gestion, l’utilisation et le contrôle du fonds d’appuis au développement et portant création, organisation et fonctionnement du CLD, c’est le représentant de l’Etat qui sera l’ordonnateur principal. Si l’on s’en tient aux textes, les débats ne devraient plus avoir lieu. Bien qu’ils soient membres du CLD, les sénateurs ne sont donc pas autorisés à gérer la somme de 200 millions d’Ariary. Toutefois, les problèmes se posent sur les districts qui disposent de deux députés élus. Une présidence tournante est proposée pour éviter les conflits.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.