Andry Rajoelina bientôt de retour : Une tournée régionale en vue

andryPour cette visite, l’ancien président de la Transition prévoit de rencontrer ses partisans.

C’est confirmé. L’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina sera bientôt de retour au pays. En tout cas, c’est ce qu’a laissé entendre hier le leader du parti TGV, Hery Rasoamaromaka. « Il sera à Madagascar d’ici peu. Peut-être dès ce week-end », a-t-il annoncé. Cependant, ce proche collaborateur de l’ex-homme fort du pays s’est défendu de révéler la date exacte de sa venue. « Il n’annonce jamais à l’avance la date de son retour », a fait savoir Hery Be. En quelque sorte, le numéro Un de la Révolution orange de 2009 souhaite réserver une surprise à ses partisans. En effet, d’après les informations, pour ce passage, Andry Rajoelina envisage de rencontrer ces derniers. Une tournée dans les autres provinces n’est également pas à exclure. Certainement afin d’entretenir le contact avec ses partisans, mais aussi avec les antennes du parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » dans les régions. Ce retour sera également une occasion pour l’ancien président de la Transition d’émettre son point de vue concernant la situation politique actuelle. Pour le moment, le MAPAR est en plein préparatifs en vue de l’élection présidentielle de 2018. Depuis un certain temps, les proches collaborateurs d’Andry Rajoelina élaborent des stratégies pour réussir cette échéance. En tout cas, pour son prochain retour au pays, le « TGV » sera simplement de passage. « Son séjour ne durera pas longtemps », a-t-on indiqué. En effet, en cette période de début d’année scolaire, Andry Rajoelina ne pourra pas se séparer longtemps de ses proches. A noter que la famille Rajoelina s’installe en France depuis l’année 2014. Une source proche du parti politique MAPAR a fait savoir qu’Andry Rajoelina ne prévoit de retourner définitivement au pays qu’en 2017 afin de préparer sa candidature pour les Présidentielles de 2018.

Présidentielles de 2018. Pour l’heure, le MAPAR n’a pas encore officialisé sa position vis-à-vis notamment de la plate-forme politique « Malagasy Mivondrona ho an’ny Fanorenana » (MMF). Et ce, même si lors des manifestations organisées à Andrefan’Ambohijanahary, l’on a aperçu la présence entre autres, de la députée d’Ambatofinandrahana et non moins Coordonnatrice nationale du MAPAR, Christine Razanamahasoa, la députée de Tana II, Lanto Rakotomanga et le député Hawel Mamod’Ali élu à Morondava. De source proche d’Ambodivona, pour le moment, Andry Rajoelina n’a donné aucune consigne par rapport à ce mouvement. La question est donc de savoir si l’ancien président de la Transition reste réticent par rapport aux tenants et aboutissants du « Malagasy Mivondrona ho an’ny Fanorenana ». A en croire notre source, il n’est pas question, du moins pour le moment, d’une prise de pouvoir anticonstitutionnelle. Le MAPAR envisage plutôt d’attendre les Présidentielles de 2018 car Andry Rajoelina a déjà confirmé sa candidature.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. We are the one✌

  2. peut-être une occasion de rappeler à Hery Rajao qu’il doit s’occuper du criminel Ra8 qui n’arrête de faire sa loi alors qu’il doit répondre des crimes qu’il a commise (26 janvier/7 février/sécurité viva/opération taliban/fign/bani…)

  3. · Edit

    Ce passage sera une occasion de l’attraper et de l’enquêter pour savoir qui sont les responsables des civils morts entre 2009 et 2014, il y en avait beaucoup , sans compter les bléssés et ceux qui se sont fuis. trop de sang, trop de larme, il faut une justice.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.