Opposition, « Dahalo » et MLE : Face à un Etat pompier

Le régime actuel a du mal à gérer la situation qui prévaut dans le pays. Il s’agit notamment du code de la communication médiatisée, l’affaire Andohatapenaka, le phénomène « Dahalo » et la dernière en date concerne la manifestation des opposants qui aurait dû se tenir au gymnase couvert samedi dernier, mais à cause de la présence massive des forces de l’ordre, cela a échoué. Pourtant, la Commune urbaine d’Antananarivo a donné son feu vert pour la tenue de ce meeting. De leur côté, les tenants du pouvoir ont avancé que cette réunion n’a pas eu l’aval de la Préfecture d’Antananarivo. Au vu des différents dispositifs pris par le pouvoir central, on a l’impression que ce dernier joue le rôle d’Etat pompier. Nonobstant, cette pression émanant des dirigeants du pays, les partisans du « Mitsangana ry Malagasy » et du « Malagasy mivondrona ho an’ny fanorenana » n’entendent pas pour autant baisser les bras.

Forcing. Et malgré la manifestation ratée du 24 septembre dernier, les opposants auraient encore l’intention de déposer une autorisation auprès des autorités compétentes, à savoir au niveau de la commune urbaine d’Antananarivo et de la Préfecture de police pour l’obtention notamment de la Place de la démocratie à Ambohijatovo. Pour la CUA, la demande pourrait passer, mais ce ne serait pas probablement le cas pour la Préfecture de police. A moins que les opposants vont tenter le forcing au cas où ils n’obtiendraient pas gain de cause. Pour en revenir au code de la communication médiatisée, le mouvement pour la liberté d’expression (MLE) s’y oppose fermement, qualifiant de forcing les dispositions prises par le régime. Force est de constater que plus de deux ans et demi au pouvoir, le président Hery Rajaonarimampianina n’est pas encore sorti de l’auberge.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.