« Village artisanal de la Francophonie » : Descente du ministre Narson Rafidimanana

« La majorité de la main d’œuvre et des entreprises bénéficiaires des travaux en vue du Sommet de la Francophonie ne sont ni des Chinois, ni des Français, mais bel et bien des Malgaches. » Cette précision vient du ministre auprès de la Présidence en charge des projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement Narson Rafidimanana qui a effectué dimanche dernier une descente au village artisanal de la Francophonie à Andohatapenaka. Le ministre a consacré une journée récréative pour les ouvriers du chantier. « Vous êtes indéniablement de vrais patriotes, car vous réalisez des travaux qui seront la vitrine du savoir-faire malgache», a-t-il déclaré.

Avancement des travaux. Le ministre Narson Rafidimanana a également saisi cette occasion pour s’enquérir des avancements des travaux. « Nous sommes plus que confiants aujourd’hui que les travaux seront terminés à temps, car on a pu constater que l’entreprise titulaire travaille jour et nuit sans interruption », a-t-il martelé. Avant de rajouter : « De plus, les responsables de cette entreprise nous ont affirmé également que des travailleurs supplémentaires seront embauchés dans les jours qui viennent. »

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. L’un des principaux problèmes de ce régime est ce narson et koto. Tant que ces 2 seront là………

  2. Je comprends pourquoi ce Village de la Francophonie est en retard et risque de ne pas ètre livré à temps: c’est du « vita gasy » !!! « NO COMMENT » pour le moment… « WAIT AND SEE » !!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.