20e anniversaire de l’ENMG : Former des magistrats et greffiers capables d’utiliser les NTIC

Le Premier ministre en train d’apposer sa signature à la célébration du 20e anniversaire de l’ENMG.
Le Premier ministre en train d’apposer sa signature à la célébration du 20e anniversaire de l’ENMG.

Le Premier ministre Solonandrasana Olivier Mahafaly a présidé la cérémonie de la célébration du 20e anniversaire de l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes  qui s’est tenue, hier, à l’ENMG Tsaralalàna, en présence du Président  de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy, du Président de la HCC Jean Eric Rakotoarisoa, de l’ambassadeur de France à Madagascar Véronique Vouland-Aneini et du Directeur Général de l’ENMG Rasamimamy Angelain. Cette célébration est placée sous le thème : « Formation professionnelle des Magistrats et des Greffes au cœur de la nouvelle technologie » étant donné qu’en 20 ans d’existence, l’ENMG se fixe comme objectif de former des magistrats et greffiers capables d’utiliser les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Réforme. Durant son allocution, le Premier ministre a avancé que « Dans un Etat de droit, on reconnaît l’importance et le rôle de la justice dans la société. Une justice véritable implique avant tout la crédibilité du judiciaire. En outre, il est important de s’assurer de l’indépendance de la justice. Nous avons adopté beaucoup de réformes dans plusieurs secteurs pour lutter contre la corruption et pour assurer le décollage économique de notre pays. Mais cette réforme ne se limite pas au statut de la magistrature ou sur l’amélioration de la couverture judiciaire, mais de réinventer, voire de refonder le système judiciaire malgache ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Le premier ministre a également rajouté :Dans un Etat de droit, on reconnait l’importante et le rôle de la justice et quelques fois certains justiciables malheureusement éprouvent un certain sentiment de méfiance à l’égard de la justice qui fait l’objet de critiques de la part des citoyens, des hommes politiques, des représentants su secteur privé et même des bailleurs de fonds. Heureusement, je dis bien heureusement qu’il y a des JUGES INTEGRES ET EXPERIMENTES à Madagascar dont la plupart ont été formés à l’Ecole nationale de la magistrature et des greffes

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.