Trafic de bois de rose : Trois officiers supérieurs devant la chaîne pénale ce jour

Jacaranda

min-feng11 personnes impliquées dans un trafic de bois de rose sont tenues de comparaître aujourd’hui devant la chaîne pénale anti-corruption.

Le fait s’est produit au mois de janvier 2015 dans le « Fokontany » d’Andapavola, district de Mananara Nord, mais aucun responsable au niveau des forces de l’ordre et du ministère de l’Environnement n’a réagi. Les photos du bateau MIN FENG, qui avait transporté au large de Mananara Nord et de Sainte-Marie les rondins de bois de rose avaient même circulé dans les réseaux sociaux. Ce n’est qu’un peu moins de deux ans après que la Branche territoriale du Bianco à Toamasina dit avoir bouclé ses enquêtes et constaté ainsi un trafic illicite de plus de 3.171 rondins de bois de rose. Et d’un coup, 11 personnes dont trois officiers supérieurs des forces de l’ordre, des cadres supérieurs du ministère de l’Environnement, des opérateurs de bois de rose et d’armateurs de petites embarcations seront présentées ce jour devant la chaîne pénale anti-corruption aux 67ha. Bon nombre d’observateurs s’attendent à ce que des « gros bonnets » de trafic illicite de bois de rose figurent parmi ces 11 personnes qui vont répondre de leurs actes aujourd’hui.

Une voiture de luxe saisie. D’après le rapport du Bianco, le bateau MIN FENG avait illégalement transporté ces rondins de bois de rose vers l’Asie. Une course-poursuite avait été engagée entre les éléments mixtes des forces de l’ordre et les équipages du bateau. Ces derniers avaient même ouvert le feu avec des kalachnikovs sur les enquêteurs du Bianco. Aucune victime n’avait été cependant recensée à l’issue de l’accrochage. Pourtant, une voiture de luxe d’une valeur de plus de 200 millions d’ariary a fait l’objet d’une saisie. Dans son communiqué, le Bianco met l’accent sur la nécessité de mettre en place le Pôle anti-corruption prévu par la Loi n°2016-021 du 22 août 2016 et une Agence de recouvrement d’avoir volé. En tout cas, les regards sont de nouveau braqués sur la chaîne pénale anti-corruption qui a tout dernièrement jeté en prison le directeur de cabinet et un responsable du ministère de la Communication suite à une affaire de détournement de deniers publics. Reste donc à savoir si cette juridiction spécialisée chargée de juger les actes de corruption et de blanchiment d’argent va confirmer les résultats des investigations menées par le Bianco.

R.Eugène

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. une personne qui a volé un coq ou une poule est envoyé directement en prison alors qu’elle est sa famille n’a rien à manger donc pour celui qui fait le trafic de ce genre mérite mille fois de plus….

  2. On parle ici de 11 personnes. Qui sont-ils ? Des noms SVP car les faits sont graves.
    J’espère bien voir 11 personnes condamnées,mais pas une des 11 et ensuite en fuite à l’extérieur.
    Messieurs et Mesdames les juges, prenez vos responsabilités.

  3. la LUTTE continue…..

    JETEZ LES TOUS EN PRISON ……c’est la loi…..!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.