Chefs de Fokontany : Elections à deux vitesses

L’élection des chefs de « Fokontany » a commencé pour certains districts de Madagascar. C’est entre autres le cas de Mahajanga I samedi dernier. Une source auprès de la préfecture de police d’Antananarivo a pourtant permis de savoir que l’élection  des 192 chefs de « Fokontany » au niveau des six arrondissements de la Capitale n’est pas pour demain. Et ce pour la simple raison que cette élection comporte un important enjeu politique pour le parti au pouvoir qui aurait peur d’affronter le TIM. La préfecture de police a rappelé la décision d’un Conseil des Ministres selon laquelle tous les chefs de « Fokontany » devront être élus avant fin 2017. On a encore un an.

Ambiguïté. Quoi qu’il en soit, les modalités d’élection ou de désignation des chefs de « Fokontany » restent ambiguës. Le texte prévoit que le « Fokonolona » élit 5 noms et parmi ces 5 noms le chef de district désigne le chef de « Fokontany ». De l’autre côté, le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier a clarifié que le chef de district ne fait que constater le résultat de l’élection. Autrement dit, le chef de district sera tenu de nommer chef de « fokontany » celle ou celui qui a obtenu le plus grand nombre de voix. A quoi bon donc proposer 5 noms au chef de district ?

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire