OSC de la Francophonie : Xe conférence à Tanà du 2 au 4 novembre

A l’issue des trois jours de travaux, une Déclaration à l’intention des chefs d’Etat et de gouvernement qui se réuniront les 26 et 27 novembre à Madagascar sera ainsi adoptée.

La Xe Conférence des Organisations internationales non gouvernementales (OING) et des Organisations de la société civile (OSC) de la Francophonie se déroulera à Antananarivo (Madagascar), du 2 au 4 novembre 2016, en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean et de l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Adama Ouane. Une centaine de représentantes et représentants de la société civile se réuniront autour du thème du XVIe Sommet de la Francophonie: « Croissance partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone ».

Défis. Seront au cœur des débats : l’engagement de la société civile dans la prévention de la radicalisation violente, son rôle face aux défis de la crise migratoire, sa capacité à promouvoir une économie solidaire et responsable, le dynamisme dont elle fait preuve notamment à travers l’émergence de mouvements sociaux ainsi que le rôle primordial de la jeunesse francophone.

« Ces trois journées de discussion permettront de dynamiser et d’approfondir les liens entre les diverses composantes de la société civile francophone, en y associant le plus largement la société civile malgache. Cette Conférence constitue une occasion privilégiée de faire entendre la voix de la Francophonie», souligne Roger Ferrari, Président de la Conférence des OING francophones.

« Le sentiment d’urgence nous pousse, aujourd’hui plus que jamais, à faire corps, à partager nos expériences, nos ressources, à penser et construire des stratégies dans une tâche commune, réalisant que seul on ne peut rien, mais qu’ensemble, avec la société civile, tout devient possible », a déclaré Michaëlle Jean avant son départ.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. « …le rôle primordial de la jeunesse francophone » j’admire cette perspective d’intégrer les jeunes, puisqu’ils sont l’avenir. Par contre, je trouve qu’il y a beaucoup trop de réunions ces derniers temps, faudrait penser à agir et non plus à discourir. Le sommet de la francophonie aura bientôt lieu, et c’est, je suppose, la « réunion » la plus importante de cette année à Madagascar. Néanmoins, merci à l’OING de mettre les jeunes au centre des discussions.

Poster un commentaire