Vindictes populaires : « Une vingtaine de personnes arrêtées », selon le Premier ministre

En marge de la cérémonie d’inauguration du nouveau Système Sécurisé de Comparaison et Evaluation d’Identification Personnelle (PISCES) qui s’est déroulée hier à Ivato, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana a laissé entendre qu’une vingtaine de personnes soupçonnées d’avoir participé aux cas de vindictes populaires à Mananjary et à Mampikony ont déjà été arrêtées. Le locataire de Mahazoarivo persiste et signe sur l’importance du respect de l’Etat de droit. « Après l’enquête, ces individus seront transférés devant la Justice et les véritables auteurs seront punis conformément à leurs actes », a-t-il martelé. Le numéro Un du gouvernement a également expliqué par rapport aux rumeurs autour de l’accueil du Sommet de la Francophonie que contrairement à ce que l’on véhicule, les scooters ne seront pas interdits de circuler durant le Sommet. Hier, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana et l’Ambassadeur des Etats-Unis, Robert Yamate ont fait le déplacement à l’aéroport d’Ivato pour inaugurer le nouveau système PISCES. Un système de base de données de contrôle de frontière qui repose sur la biométrie. L’installation du PISCES a été réalisée sous la direction du président Hery Rajaonarimampianina et du Premier ministre Mahafaly Olivier Soloanndrasana. De son côté, le gouvernement américain a fourni une assistance technique et une formation pour la mise en œuvre de cette nouvelle approche de la sécurisation des frontières.

34 postes. Dans son discours, l’Ambassadeur américain Robert Yamate a expliqué que « Madagascar rejoint désormais plus de 20 pays dans le monde qui utilisent ce matériel ultramoderne pour documenter les départs et les arrivées des voyageurs internationaux dans les aéroports, les ports maritimes et dans certains cas, les frontières terrestres ». A noter qu’avec le PISCES, la durée normale pour le contrôle d’un individu est estimée à 2 minutes. 34 postes de travail ont été installés à l’aéroport d’Ivato et au sein du Ministère de la Sécurité publique. Le système est déployé dans la zone de départ et d’arrivée, mais aussi dans la zone de transit. Plus de 100 fonctionnaires impliqués dans la manipulation de ce système ont reçu une formation. A entendre les explications du Chef du gouvernement, le système PISCES sera également installé dans tous les aéroports et les ports malgaches, en l’occurrence de Toamasina et de Nosy Be.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Le fameux PISCES pour lutter contre le terrorisme… Avec toute ces rumeurs comme quoi des centaines de réfugiés entrent clandestinement dans le pays, il faut craindre un nouveau fléau mis à part la corruption à grande échelle… Depuis la signature du mémorandum, quand se fera l’application de ce système, pour mieux protéger nos frontières le plus tot possible?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.