Route digue : Les panneaux publicitaires recouverts ou enlevés

Une mesure absurde et antiéconomique. C’est ainsi que les observateurs perçoivent la décision du régime d’enlever et/ou de recouvrir tous les panneaux publicitaires qui se trouvent sur les deux côtés de la route digue. D’Andohatapenaka à Ivato en passant par Ambohibao, tous les panneaux comportant des publicités autres que celles de la Francophonie sont concernés par cette initiative. De sources concordantes, la décision aurait été prise au niveau de la Présidence de la République. Estimant que les invités de marque qui sont dans nos murs dans le cadre du Sommet de la Francophonie n’ont pas besoin de voir des pubs qui ne sont pas liées à cet évènement, le président Hery Rajaonarimampianina aurait ordonné cette mesure. Une initiative présidentielle qui risquerait de provoquer de lourdes pertes aux entreprises d’impression et de publicité. En tout cas, elle a provoqué un sentiment de consternation dans les rangs des opérateurs qui ont d’ailleurs été frappés par surprise, car ils n’ont pas été consultés ni avertis à l’avance. Faut-il rappeler que les affiches et les panneaux publicitaires paient une taxation de 40 000 Ariary par mètre carré auprès de la Commune Urbaine d’Antananarivo.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.