Après le Sommet de la Francophonie : Le terrain d’Andohatapenaka sera-t-il restitué à Tiko ?

Jacaranda
 Ce fameux village de la Francophonie a été construit sur un terrain litigieux.
Ce fameux village de la Francophonie a été construit sur un terrain litigieux.

Le litige foncier opposant la société de l’ancien président à l’Etat malgache risque de connaître un nouveau rebondissement.

Avant la construction des infrastructures d’accueil du Sommet de la Francophonie sur la propriété « FAHATSIAROVANA XX TN 29 936-A » à Andohatapenaka, le PDG de Tiko Agri Marc Ravalomanana a déclaré qu’il était prêt à mettre à la disposition de l’Etat ladite propriété si c’était pour l’intérêt supérieur de la Nation. L’ancien président n’a pas manqué de réitérer, preuves à l’appui (titres fonciers) que ledit terrain appartient à sa société. De l’autre côté,  le régime en place, en possession d’un acte de vente signé le 09 décembre 2015 entre l’Etat malgache représenté par le ministre d’Etat chargé des projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement et la Société d’Equipement Immobilier de Madagascar (SEIMAD), a décidé de construire les infrastructures nécessaires au Sommet, dont le fameux « Village de la Francophonie » et un grand hôtel qui n’a pas  été  achevé faute des moyens. Par cet acte de vente, l’Etat a vendu à la SEIMAD la propriété dite « Village Voara », une partie de la propriété « Fahatsiarovana XX ».

Contrat de cession. Tiko Agri persiste et signe qu’il a la propriété du terrain grâce à un contrat de cession qu’il a passé le 05 juin 2008 avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Ce contrat porte cession de la totalité de la propriété dite « Fahatsiarovana XX » TN 29 936-A, d’une contenance de 10ha 51a environ, ainsi que les bâtiments et constructions s’y trouvant. La signature du contrat de cession était la suite logique d’un avis d’appel d’offres lancé le 18 mars 2008. Bref, l’impasse est totale. Durant le Sommet de la Francophonie, le PDG de Tiko Agri Marc Ravalomanana n’a fait aucune déclaration pour contester l’utilisation par l’Etat des terrains à Andohatapenaka. Au contraire, il a été présent au CCI Ivato lors de l’ouverture du XVIe Sommet de la Francophonie.

R. Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.