Remaniement : Les ministres sur le qui-vive !

Le moment semble opportun pour certains partisans du régime de procéder à un remaniement du gouvernement.

Qu’est-ce qui va se passer au niveau du gouvernement après le XVIe Sommet de la Francophonie et la Conférence des Bailleurs et des Investisseurs (CBI) qui vient de se clôturer hier à Paris ? Durant le Sommet, chaque membre du gouvernement a fait de son mieux pour montrer qu’il  a apporté sa contribution au succès de l’organisation de ce rendez-vous international sur lequel le régime Rajaonarimampianina a beaucoup compté pour déclencher le processus du retour des financements nécessaires à la relance de l’économie de Madagascar. Les membres du gouvernement pensaient qu’ils allaient être notés par rapport à leur participation à l’organisation du Sommet. Une autre occasion a été offerte à certains membres du gouvernement pour faire preuve de leur efficacité. C’est la Conférence des Bailleurs et des Investissements de Paris. 13 ministres ont fait le déplacement dans la Capitale française. La question qui se pose est de savoir si ces 13 ministres sont les meilleurs de l’actuelle équipe gouvernementale.  Actuellement, les membres du gouvernement sont sur le qui-vive. Un remaniement aura-il lieu après le retour de Paris du président de la République Hery Rajaonarimampianina ?

Au Sénat. C’est la même attente au Sénat à Anosikely. Quelques semaines avant le Sommet de la Francophonie, les sénateurs HVM ont adressé une lettre au président de la République, dénonçant « la mauvaise gouvernance » à la Chambre Haute, et demandant ainsi le remplacement du président Honoré Rakotomanana. D’après nos sources, le président de la République n’a donné aucune suite à cette lettre jusqu’à présent. Pour les sénateurs du parti au pouvoir, si le chef de l’Etat n’a pas encore répondu à leur lettre, c’est parce qu’il estimait que le changement à la présidence du Sénat ne devait pas intervenir avant le Sommet de la Francophonie pour préserver la stabilité politique. En tout cas, les partisans du régime sont divisés sur l’opportunité des changements au sein du gouvernement. Certains pensent que le succès du Sommet de la Francophonie a marqué un nouveau départ pour le pays et que ce nouveau départ appelle à des changements au niveau du gouvernement. Pour eux, la mise en place d’un gouvernement fort et solidaire, capable de relever le défi  lancé après le Sommet et la Conférence des Bailleurs et des Investisseurs s’impose.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Les sénateurs HVM ont adressé une lettre au président de la République, dénonçant « la mauvaise gouvernance » à la Chambre Haute, et demandant ainsi le remplacement du président Honoré Rakotomanana. Mampalahelo ialahy isany. Sénateur ve no hangataka ny Filoha hanolo ny filohan’ny Sénateur fa inona, no nifidianana an’ialahy isany raha tsy mahavita izany. Mazava ho azy fa olona tsy mahay ny asany no napetraka sy nofidiana natao Sénateur. Pouvoir executif et Législatif tsy misy tokony hifampibaiko, matoa mila vonjy ireo senatera dia olona voavidy sy tsy misy ilana azy koa mifohaza RAMALAGASY. hesory any daholo ireo ary tadidiavo daholo ny anarany, aza mifidy azy intsony amin’ny manaraka. Mazava izao matoa tsy mandeha ny firenena dia olona incapable daholo no eo amin’ny fitondrana. Aizan ny sé^paration de pouvoir. ZERO boribory Merde.

  2. Na hisolo kilaoty isaminitra eo ten’isany de hasiso foana raha tsy hisasa ry maimbo isany reto ah!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.