Fanirisoa Ernaivo : Première femme à la tête du SMM



Jacaranda
Le président sortant Alphonse Andrianjafimahery va bientôt passer le flambeau à sa secrétaire générale Fanirisoa Ernaivo.
Le président sortant Alphonse Andrianjafimahery va bientôt passer le flambeau à sa secrétaire générale Fanirisoa Ernaivo.

Elle est la première femme depuis sa création en 1992 à présider le syndicat des magistrats de Madagascar.

Les magistrats membres du SMM (Syndicat des Magistrats de Madagascar) se sont rendus aux urnes hier pour élire leur nouveau président. Ils étaient au total 884 à avoir été inscrits dans la liste électorale. 650 ont voté. Le score est serré. Fanirisoa Ernaivo a obtenu 316 voix contre 300 voix pour Imbiki Herilaza, ancien membre du CES (Cour Electorale Spéciale). 26 électeurs ont voté blancs et nuls. Donc, seulement 16 voix de différence entre les deux candidats. Officieusement, la secrétaire générale sortante est élue nouvelle présidente du syndicat. Fanirisoa Ernaivo est la première femme à la tête du syndicat des Magistrats de Madagascar. « Le résultat est encore officieux. Nous attendons les plis fermés des résultats en provenance des provinces. Ce n’est qu’après la confrontation de ces résultats avec les résultats provisoires que nous avons entre nos mains que nous publierons le résultat officiel. », a expliqué le président sortant du SMM Alphonse Andrianjafimahery, qui a fait partie du comité d’organisation de l’élection d’hier. La jeune magistrate Fanirisoa Ernaivo est connue pour son franc-parler qui, de temps en temps,  n’a pas plu à l’Exécutif. « Ma première mission est de rassembler les magistrats après le vote massif d’aujourd’hui (hier). La cohésion est notre solution.», a réagi la nouvelle présidente du SMM.

Rôle de contre-pouvoir. Fanirisoa Ernaivo fait partie des 200 magistrats concernés par l’affectation massive décidée par le CSM (Conseil Supérieur de la Magistrature) durant sa session de mai 2016. Avec son élection à la tête du SMM, il serait plus difficile de la convaincre à rejoindre son nouveau poste d’affectation. On se souvient également que la nouvelle présidente du SMM a pris la défense d’un de ses collègues impliqué dans une affaire de kidnapping de deux enfants d’un opérateur économique de Toamasina. Bref, c’est une habituée de la lutte syndicale, de la défense des droits et des intérêts de son corps professionnel face à l’Exécutif. C’est d’ailleurs la principale mission d’un syndicat. A rappeler que le Syndicat des Magistrats de Madagascar a été créé en 1992. Il a toujours joué le rôle de contre-pouvoir face à un régime prédateur de l’indépendance de la Justice. C’est pour cette raison que les magistrats ont toujours tendance à élire à la présidence du SMM une personnalité qui n’est pas de mèche avec un régime en place. Reste à savoir si pendant les deux ans de son mandat, Fanirisoa Ernaivo arrivera à rétablir la confiance de la population envers les magistrats qui figurent parmi les agents publics les plus corrompus à Madagascar.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.