Assemblée Nationale : « La loi sur la réconciliation nationale va apporter du changement », dixit le Premier ministre

Jacaranda
La deuxième session ordinaire du Parlement a pris fin hier.
La deuxième session ordinaire du Parlement a pris fin hier.

La 2e session ordinaire du Parlement a donc pris fin hier avec une possibilité de session extraordinaire. Durant cette clôture, le Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier, a tenu à rassurer médiatement le TIM de l’ancien président Ravalomanana et le Mapar de l’ancien président de la transition, Andry Rajoelina. « La loi sur la réconciliation nationale est une loi pour tous, sans application sélective ni favoritisme. Elle va apporter du changement pour Madagascar », a-t-il indiqué. Notons que durant ces 60 jours imposés par la Constitution, 33 lois ont été votées à l’Assemblée Nationale dont la loi de finances 2017 ainsi que celle relative à la réconciliation nationale jugée justement discriminatoire par les partisans respectifs des deux principaux protagonistes de 2009.

Session extraordinaire. D’après les explications de Benja Urbain Andriatsizehena, député de Madagascar, « quelques unes d’entre elles n’ont pas encore été votées par le Sénat ». Par voie de conséquence, une session extraordinaire n’est pas à écarter. Il a ajouté que « si des modifications sont opérées par les sénateurs, il y aura la navette parlementaire jusqu’à l’adoption définitive de ces lois ». Reste à savoir si elles ont un caractère urgent dans la mesure où si c’est le cas, et ce d’après  toujours Benja Urbain, « la session extraordinaire devrait avoir lieu avant la prochaine session ordinaire de Mai. Ce qui fait qu’elle aura lieu soit en janvier soit en février ». Notons que selon l’article 76 de la Constitution, sa durée ne peut excéder 12 jours.

Aina Bovel

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.