Hery Rajaonarimampianina : « Nous ne sommes pas un peuple maudit »

Le Président de la République a reconnu les difficultés que rencontre tout un chacun.
Le Président de la République a reconnu les difficultés que rencontre tout un chacun.

 Le Président de la République espère que pour cette nouvelle année 2017 l’on fera mieux par rapport à l’année écoulée.   

Comme il est de coutume, le Président Hery Rajaonarimampianina s’est adressé à la Nation, avant-hier, pour son message de Nouvel An. Le chef de l’Etat a reconnu la difficulté que les Malgaches rencontrent dans leur vie quotidienne. Malgré tout, a-t-il souligné, « les Malgaches ont su reprendre  courage ». Et lui d’ajouter que « nous ne sommes pas un peuple maudit ».  Nous avons tourné la page de 2016, mais force est cependant de constater que c’est une année d’épreuves pour le peuple malgache, et ce, malgré la tenue des deux Sommets dans la Grande Ile, à savoir le Comesa et la Francophonie qui consacrent le retour de Madagascar dans le concert des Nations. Les gens attendent du concret pour cette nouvelle année, notamment les retombées de ces différents Sommets.

Esprit. Le chef de l’Etat va probablement donner plus de détails sur le volet social, lors de la présentation de vœux des corps constitués et du corps diplomatique au couple présidentiel pour l’année 2017, cérémonie  qui aura lieu le 6 janvier prochain au Palais d’Etat d’Iavoloha. Notons que 1300 invités  sont prévus y assister. Rappelons que lors de la   présentation de vœux de 2016, il y avait eu 1500 invités. Lors de son discours, le Président de la République avait  déclaré : « l’une de mes plus grandes préoccupations pendant ces deux années a été de parvenir à la stabilité politique…Nous sommes conscients des efforts qui restent encore à accomplir en matière de gouvernance, en matière de lutte contre toute forme de corruption, en matière d’insécurité sur  le territoire, cette prise de conscience devra désormais se traduire en actes rapides et en résultats probants. Il s’agit maintenant d’appliquer l’esprit des RRI que nous avons adopté et de l’harmoniser avec ce qui impacte plus directement sur le mieux-être de la population, c’est le challenge auquel l’équipe gouvernementale devra faire face avec compétence, volonté, rapidité et efficacité».    

Vindicte populaire. Un an après, quels  en sont les résultats ? Le délestage est toujours présent, l’insécurité  ne cesse de gagner du terrain, à cela s’ajoute la vindicte populaire. Quant à la stabilité politique, la Nativité a été marquée par l’emprisonnement d’Augustin Andriamananoro. Ce dernier a notamment écopé de trois mois de prison avec sursis.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.