Polibrèves

Culte à Antsonjombe. Une année 2017 bénie ! En général, c’était l’objet du culte organisé hier par l’Eglise Protestante Réformée (FJKM) au Coliseum Antsonjombe à partir de 10h30. Une foule de fidèles a inondé la place et le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, y a marqué sa présence. Il en est de même pour les personnalités politiques, civiles et militaires présentes. La Fjkm a donc célébré, à travers ce culte, le 200e anniversaire de l’introduction de l’Evangile à Madagascar, le 50e anniversaire de l’Eglise Réformée et la nouvelle composition du bureau dont le président, le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, et les membres.

* OIF. Une rencontre a eu lieu entre le président de la République, Hery Rajaonarimampianina et l’ambassadeur de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) – représentant régional pour l’Océan Indien – Malik Sarr au Palais d’Etat d’Iavoloha. En général, la réunion a été axée sur l’après-sommet. D’ailleurs, l’ambassadeur n’a pas manqué d’affirmer que «nous considérons que c’est maintenant que le Sommet commence à Madagascar, et que la Jeunesse et les Femmes commencent à avoir les retombées de ce Sommet. C’est la mise en œuvre de tout ce qui a été décidé par les Chefs d’Etat et de Gouvernement ici à Madagascar concernant l’emploi, la formation, la culture, le développement durable… »

* Parti Otrikafo. Samedi dernier, le parti Otrikafo a procédé à la présentation de vœux à Andravoahangy Ambony. D’après les informations que nous avons reçues, le parti va se mobiliser cette année. « Nous allons commémorer le 70e anniversaire des évènements de 1947. A l’occasion, des ateliers, des expositions et des interventions à l’Académie Malgache auront lieu », a affirmé le président national du parti Rajaonah Andrianjaka, joint au téléphone. En ce qui concerne les îles éparses, les revendications sont entravées par deux problèmes, toujours d’après les explications de celui-ci : « D’un côté, l’Etat malgache n’envisage point de les revendiquer et ne cesse d’amorcer que cela ne se fait que d’Etat en Etat. De l’autre côté, il faudrait sensibiliser les Malgaches sur les avantages que peuvent procurer ces îles éparses pour le développement ».

Recueillis par Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.