Entité interministérielle des élections : La composition et les missions connues

Le président du Sénat, Honoré Rakotomanana, a reçu en mains propres les documents stratégiques de la part du président de la Ceni, Hery Rakotomanana (Photo : Ceni)

La composition et les missions de l’entité interministérielle chargée de rédiger les versions finales des documents consolidés, ultérieurement érigés en normes juridiques, sont désormais connues.

D’après la Ceni, lors de leur restitution aux membres de la société civile, mercredi dernier, la présidence de cette entité reviendrait au Premier Ministre ou à son représentant et au président de la Ceni. Par ailleurs, elle sera composée des représentants du président de la République, du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, du Sénat et de l’Assemblée Nationale, du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) ainsi que du Samifin et du Bianco. Ils seront assistés par le Secrétariat occupé par le Secrétaire Général du Gouvernement et les représentants du ministère de l’Intérieur, du CSI et de la Ceni. D’après la commission électorale, l’entité interministérielle aura pour missions « d’exploiter les rapports des activités du cadre légal, d’élaborer les projets de textes y afférents et d’effectuer le suivi des procédures d’adoption des textes (au niveau du Gouvernement et du Parlement) ». Par ailleurs, les mêmes documents consolidés restitués au chef de l’Etat, au Premier ministre et aux membres de la société civile ont été remis, hier, à Honoré Rakotomanana, président du Sénat. Notons que ces documents sont constitués par la stratégie nationale de sensibilisation et d’éducation des électeurs, la communication interne et externe de la Ceni et la révision du cadre légal des élections.

Recueillis par Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.