VPM/MMM : L’ORTM se défile

Une fois de plus, l’Etat et ses démembrements méconnaissent la loi tout en se revendiquant être dans un Etat de droit. Dernière illustration en date, la non-application de l’article 23 de la loi n°2011-013 du 9 septembre 2011 portant statut de l’opposition et des partis de l’opposition.

Débat démocratique. Cet article prévoit qu’ « il est institué un débat démocratique entre le Chef de l’opposition officielle et le Premier ministre tous les troisièmes vendredis du mois de janvier et le premier vendredi du mois de juillet ». Conformément aux dispositions de cet article, les porte-paroles et le responsable de communication du parti de Hajo Andrianainarivelo, le VPM/MMM, se sont rendus, hier auprès de l’ORTM ou Office de la Radio-Télévision de Madagascar à Anosy dans le dessein d’obtenir les informations relatives à la procédure à suivre pour l’organisation du débat démocratique en question. En effet, stricto sensu, le troisième vendredi de ce mois de janvier est effectivement le vendredi 20, soit hier. D’après les explications du VPM/MMM, le parti a d’ores et déjà envoyé deux lettres : l’une – en date du 12 janvier 2017 – confirmant « sa volonté de respecter et d’appliquer cette loi » a été adressée au Directeur Général de l’ORTM, l’autre – en date du 17 janvier 2017 – au Premier ministre.

Aucune volonté. Le parti de Hajo Andrianainarivelo dénonce, par voie de conséquence, ces agissements déplorables. « Il n’y  a aucune volonté de transparence sur la conduite des affaires de l’Etat. Encore une fois, le Gouvernement conduit par son Premier ministre s’évertue à bafouer la loi »,  lance-t-il.  Par ailleurs, selon toujours le parti VPM/MMM, l’ORTM serait dans la méconnaissance de cet article 23 dans la mesure où il a été inerte par rapport, non seulement, à la lettre du VPM/MMM mais aussi et surtout à l’organisation du débat démocratique. D’après les informations reçues, quand le DG de l’office a été joint au téléphone par les responsables du parti, la réponse de ce dernier a été surprenante : « le Premier ministre étant en déplacement, le débat démocratique ne peut avoir lieu ». Notons que le même article prévoit qu’ « en outre, un débat périodique est organisé entre le chef de l’Opposition officielle et les membres du Gouvernement, et qui sera transmis sur les chaînes de média publiques ». Wait and see…

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.