8 mars à Analakely : La CUA appelle à une forte mobilisation

Deux démonstrations de force qui se tiennent le même jour, mais à deux endroits différents de la Capitale. C’est le moins qu’on puisse dire de la célébration de la journée internationale de la femme pour cette année 2017. La Commune Urbaine d’Antananarivo a choisi le parvis de l’Hôtel de Ville d’Analakely, tandis que le régime a opté pour un rassemblement devant le stade de Mahamasina. Si le régime a fait appel notamment à des artistes féminins comme Iary, Nina’s, Black Nadia et Stéphanie, la commune urbaine d’Antananarivo a invité pour animer son organisation Samoëla, Princio, Joseph D’Af et autres artistes évangéliques de renom. Dans un communiqué publié hier par sa direction de la communication, la CUA appelle la population tananarivienne à venir nombreuse demain à partir de 7h30 à l’hôtel de ville à Analakely.

Suspicion de coup bas ? Depuis quelques jours, les préparatifs de deux événements semblent prendre une tournure politique. Certains sont même allés jusqu’à affirmer que ceux qui sont avec le régime en place devraient être présents à Mahamasina, et ceux qui ne le sont pas devraient assister Lalao Ravalomanana à Analakely. En tout cas,  la ville d’Antananarivo est inondée d’ordures ces derniers jours à cause de la grève des éboueurs de la SAMVA. A en croire le directeur général de cet établissement public rattaché au ministère de l’Eau et de l’assainissement, le ramassage d’ordures devait reprendre hier. Certains observateurs soupçonnent la SAMVA de vouloir salir l’image de la CUA à l’approche de la célébration de la journée du 8 mars. A rappeler que la SAMVA était auparavant rattachée à la Commune urbaine d’Antananarivo. La retirer de la tutelle de la CUA pour la placer sous l’autorité du ministère de l’Eau et de l’assainissement a été une erreur car le maire d’Antananarivo n’a plus ses mots à dire sur le ramassage des ordures dans sa circonscription.

Recueillis par R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.