Vindictes populaires : Les militaires rappelés à l’ordre par le Gal Béni

Jacaranda

« La Justice populaire n’est pas conforme aux valeurs malgaches et contraire à l’esprit militaire ». C’est ce qu’a déclaré hier le ministre de la Défense nationale, le Général de Corps d’Armée, Béni Xavier Rasolofonirina. « En tant que dernier rempart, les forces de l’ordre doivent se concentrer à leur mission qui est de défendre les biens et les personnes », a-t-il réitéré. Faisant certainement allusion à l’affaire Antsakabary où des éléments de la Force d’Intervention de la Police nationale de Mahajanga sont accusés d’avoir incendié 487 maisons d’habitation au niveau de 6 villages, le ministre de la Défense nationale a profité de cette sortie médiatique pour rappeler à l’ordre ses troupes. « La vengeance et les représailles ne sont pas conformes à l’esprit militaire. C’est également sanctionné par la loi en vigueur », a-t-il soutenu. C’est la position du ministre de la Défense nationale par rapport aux « Dina » qui tendent à ôter la vie d’un individu. Tout en exhortant tout un chacun mettre à l’avant le « Fihavanana  malagasy » et d’éviter de se verser aux vindictes populaires, le Général de Corps d’Armée Béni Xavier Rasolofonirina a réitéré que la loi prévoit des sanctions contre les initiateurs et contre tous ceux qui participent à une Justice populaire. « Ny hery tsy mahaleo ny fanahy » (La violence ne vaut pas la raison), a-t-il déclaré en s’adressant aux éléments des Forces de l’ordre. Il a aussi incité ces derniers à faire preuve de tolérance.

Davis R

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.