Affaire Claudine R. : La société civile reste vigilante !

L’affaire Claudine Razaimamonjy continue de défrayer la chronique. Si cette « dame de fer » du régime Rajaonarimampianina devait séjourner à Antanimora, elle a été évacuée à l’île Maurice hier matin (vers 3h30). Entre-temps, les informations y afférentes ne cessent d’évoluer et la société civile indique suivre de près tout ce qui a trait à cette affaire. Samedi dernier, le mouvement Rohy a sorti une déclaration qui pointe du doigt les éventuelles immixtions de l’Exécutif et les pressions à l’endroit des organes indépendants anti-corruption tels que le Bianco.

Main invisible ? A travers cette déclaration, Rohy affirme que « la lutte contre la corruption et le fonctionnement des institutions de la République (sont) toujours en danger ». En effet, ce mouvement de la société civile met en avant l’article 6 de la Constitution qui met l’accent sur l’égalité devant la loi. « Les organes de régulation, de contrôle, et de lutte contre la corruption comme le BIANCO et le SAMIFIN sont indépendants. L’immixtion de l’Exécutif ou de toutes autres entités et/ou personnalités/élus quel que soit leur rang n’est donc pas tolérable et ne fait qu’accentuer la non confiance des citoyens envers le pouvoir et démontrer la volonté de ce dernier à entretenir l’impunité dans le pays », lit-on. Pour Rohy, « les éventuelles décisions administratives arbitraires, illégales et illégitimes prises à l’encontre de ces responsables d’organes de régulation, de contrôle, et de lutte contre la corruption afin d’entraver la réalisation de leur mission sont ainsi considérées comme une volonté manifeste de fragiliser le fonctionnement des Institutions de la République et de déstabiliser le pouvoir lui-même ». On ignore si dans l’évacuation de Claudine Razaimamonjy, il y a eu une quelconque intervention ou décision des dirigeants en général et du HVM en particulier. Ce qui est certain, c’est que l’espoir de voir (enfin) un gros poisson derrière les barreaux s’est évanoui.

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.