Un trafiquant de drogue arrêté : Etroite collaboration entre la Présidence de la République et le gouvernement kényan

Bilali K.N arrêté à Tsaralalàna.

Bilali K.N a été arrêté avant-hier à Tsaralalana, mais l’arrestation a été éclipsée par l’affaire Claudine. Ce ressortissant kényan a été arrêté par les éléments du Service de Renseignements anti-stupéfiants. Rattaché à la Présidence de la République, ce service a surveillé ce trafiquant international de drogue depuis un an et demi. D’après les renseignements obtenus, le Kényan utilise plusieurs passeports et plusieurs téléphones. Il dispose même d’un téléphone satellitaire qui lui permet d’être connecté à tout moment à son réseau. On a également appris que ce baron international de trafic de cocaïne et d’héroïne évite toujours de porter en lui les produits. Il ne fait que donner des ordres.

Recherché au Kenya. La Présidence de la République et le gouvernement kényan collaborent étroitement sur cette affaire. Raison pour laquelle, une fois arrêté et après audition et fouille de bagages, Bilali K.N a été reconduit à la frontière pour être jugé au Kenya. D’après les renseignements obtenus par la Présidence de la République, ce trafiquant de drogue a fait de multiples voyages entre Madagascar et plusieurs pays étrangers. Il a effectué de fréquents déplacements à Dubaï, aux Comores, en Tanzanie et à Thaïlande. Ses transactions financières ne se feraient jamais par banque.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.