M2PATE : Des actions pour le développement à Bongolava

Le ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE) ne concentre pas ses activités dans la Région Analamanga. En effet, des actions de développement seront désormais entreprises dans la Région Bongolava. C’est ce qui a été décidé voire lancé lundi dernier à Tsiroanomandidy, capitale de cette région. Le ministre Narson Rafidimanana, qui était sur les lieux, a réitéré son engagement et celui du chef de l’Etat d’ « instaurer une émergence harmonieuse pour toute la population urbaine ou rurale de Madagascar » et cela à travers « plusieurs opérations de réconciliation des Malgaches avec leurs terres dans cette région principalement agricole », pour reprendre ses termes.

Sécurisation foncière. Pour commencer, les jeunes de la commune Bemahatazana et sa périphérie seront à l’honneur avec le Projet des Jeunes Entrepreneurs Ruraux (PROJER) qui consiste à leur donner plus de latitude en leur permettant d’exploiter 64 045 ha de terrain (affectés au M2PATE) pour qu’ils puissent y exercer leurs activités agricoles. De surcroît, les  14 825 demandes y afférentes seront, d’après le M2PATE, traitées pendant seulement cinq mois. « Nous avons décidé d’investir dans la terre en devenant cultivateurs à plein temps depuis maintenant quelques années sans jamais savoir si un jour nous aurons notre propre terrain agricole », a confié un jeune entrepreneur rural. Toujours dans cette même optique mais dans la commune d’Ankadinondry, des interventions dans le domaine foncier se traceront. En effet, « la régularisation des bâtiments et terrains des anciens colons gérés par la FESA (Ferme d’Etat de Sakay) est en cours », a informé Narson Rafidimanana pour ce qui est de la distribution gratuite des parcelles renfermées dans les propriétés dénommées « 49 ha » et « Ankadinomby ». Notons que des opérations de recensements de terrains y ont été également effectuées et ont produit les effectifs suivants : 62 bâtis, 66 terrains nus et destinés à des opérations d’utilité publique dans la « Cité » et 299 lots de 500 m² en dehors de cette cité.  

Logements sociaux. Outre ces opérations de sécurisation foncière, une nouvelle ville sera bientôt créée dans la commune urbaine de Tsiroanomandidy car 190 lots d’environ 3 ares recevront la construction de nouvelles maisons « à coût accessible avec possibilité de paiement par tranche des prix de terrain forfaitaire accordés » selon les explications que nous avons reçues. Toujours dans cette commune mais à Antsenakisoa plus précisément, 200 lots seront régularisés par le biais de l’ODOC ou Opération Domaniale Concertée. 

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.