Affaire Claudine : Les greffiers réclament la démission du ministre de la Justice


Bmoi

Après le feuilleton rocambolesque de Claudine Razaimamonjy dont on attend toujours le retour sur le sol malgache, le syndicat des greffiers de Madagascar réclame la démission de Charles Andriamiseza, ministre de la Justice. Pour eux, l’évacuation sanitaire ou l’évasion (c’est selon) de la conseillère spéciale du chef de l’Etat porte la signature du Garde des Sceaux car « les agents pénitentiaires sont tous sous son commandement ». Mais Nicolas Rabenandrasana, président du  syndicat des greffiers de Madagascar, ne s’arrête pas là. « Quoi qu’il dise, le ministre de la Justice en est le responsable sans pour autant condamner les agents pénitentiaires et ceux qui ont procédé aux enquêtes », a-t-il réitéré. Par conséquent, les greffiers exigent la démission de Charles Andriamiseza qui a échappé au remaniement partiel d’hier. « Nous ne sommes pas sans savoir le motif qui a motivé le limogeage de l’ancien ministre de la Sécurité Publique, Anandra Norbert ». Effectivement, sur la base d’un message qui lui a été envoyé, rappelons-le, cet ancien ministre déclarait que l’auteur des incendies criminels à Antsakabary souffrait d’une démence. « Il s’est trompé », a précisé Nicolas Rabenandrasana avant de continuer que « Charles Andriamiseza ne l’a pas été dans l’affaire Claudine Razaimamonjy ». Le message est clair : « il faut que ce dernier démissionne ou soit limogé comme Anandra Norbert ».

Aina Bovel

Share This Post

Laisser un commentaire