TIM-HVM : Divorce officialisé

Marc Ravalomanana a dénoncé un manque de respect dans la façon dont on a limogé le ministre TIM Roland Ravatomanga.

La coupe est pleine. Le parti de l’ancien président Marc Ravalomanana a officialisé hier sa rupture définitive avec le régime HVM.

Le TIM a attendu l’anniversaire de Lalao Ravalomanana pour se positionner par rapport au limogeage du ministre Roland Ravatomanga. C’était hier à Faravohitra où Marc Ravalomanana, les parlementaires du TIM et les membres du bureau politique du parti ont organisé une réunion décisive sur la conduite à tenir à moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle. «  Le ministre Roland Ravatomanga a été limogé de manière indigne et honteuse. Cela nous pousse à basculer dans l’opposition car le régime en place n’a plus la volonté de collaborer. Raison pour laquelle le TIM décide qu’il est désormais dans l’opposition », a déclaré Marc Ravalomanana à l’issue de cette réunion. Et lui d’enfoncer le clou : « Si le TIM a décidé d’entrer dans le gouvernement, c’est dans l’objectif de participer au redressement du pays. Mais, à partir du moment où le HVM ferme la porte, nous nous en lavons la main. » Le président national du TIM a pourtant précisé : « Le parti sera dans une opposition constructive. » Interrogé sur les mesures qui seraient prises par les représentants du TIM au sein du bureau permanent de l’Assemblée nationale par rapport à cette nouvelle orientation, Marc Ravalomanana de répondre : « Ils savent ce qu’ils doivent faire. »

Raisons politiques.  A ce propos, Me Hanitra Razafimanantsoa, vice-présidente de l’Assemblée nationale pour la province d’Antananarivo, de souligner : « Nous ne sommes pas comme les membres du gouvernement qui sont des personnalités désignées. Si nous sommes dans le bureau permanent de l’Assemblée nationale, c’est parce que nous avons été élus par nos pairs. S’ils veulent donc se débarrasser de nous, c’est aux députés de décider et non au président de la République. Je tiens à rappeler que les députés TIM ont toujours critiqué ce qui ne va pas dans ce pays.» Quant au cas de l’ex-ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène Roland Ravatomanga, lui en personne a confirmé hier à Faravohitra qu’il a été limogé du gouvernement Mahafaly pour des raisons politiques. « Le président de la République m’a dit que sur le plan technique, il n’a aucun problème avec moi. Mais, il a avoué que sur le plan politique, on ne peut plus travailler ensemble. », a-t-il révélé. Avant de rajouter : « Une autre raison qui pourrait expliquer mon éviction du gouvernement, c’est que dans deux mois, nous allons inaugurer dans l’Androy la plus grande infrastructure de drainage d’eau, et ce grâce à nos partenaires dont surtout l’UNICEF. » A rappeler que Roland Ravatomanga a été viré du gouvernement alors qu’il était en pleine mission officielle à Washington.

Opposition unique et candidat unique. Le président national du TIM Marc Ravalomanana a réitéré hier à Faravohitra que le régime en place a un problème de confiance et de vision. « Ce qui manque dans notre pays, c’est la confiance du peuple envers les dirigeants et la vision pour un développement rapide et harmonieux. », a-t-il dénoncé. En tout cas, le TIM bascule officiellement depuis hier dans l’opposition.  Interrogé sur les appels à une opposition unique lancés par certains leaders politiques, Marc Ravalomanana s’est contenté de répondre : « Nous sommes toujours favorables au dialogue et au rapprochement avec les autres entités politiques de l’opposition. » Quant à l’idée d’un candidat unique de l’opposition à la prochaine élection présidentielle, le président national du TIM de préciser : « C’est prématuré d’y répondre. Ce que je peux vous dire aujourd’hui, c’est que Tiako I Madagasikara est contre toute forme d’exclusion à cette élection. Il encourage donc les candidatures de tous pour permettre aux Malgaches de choisir librement qui ils veulent pour diriger le pays. »

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.