Monima : Pour une révision du code électoral

Jacaranda
Le parti de Monja Roindefo prône le « Soatoavina ».

Rideau sur la réunion du comité national du Monima. A l’issue de cette rencontre, des résolutions ont été prises. En premier lieu, ce parti prône le « Soatoavina ». Concernant les élections, le parti de Monja Roindefo alignera des candidats aux prochaines échéances électorales. Toutefois, ce parti a souligné que toutes les élections qui se sont tenues dans le pays ont été entachées d’irrégularités, de ce fait, il propose une révision du code électoral. Face à la situation qui prévaut dans le pays, il est de son devoir d’apporter des critiques sur ce qui ne marche pas dans le pays. Ce parti s’oppose également à la culture de l’impunité. Il condamne aussi la facilité accordée aux étrangers pour accaparer les richesses nationales. Le Monima s’insurge contre ce qu’il qualifie de la mauvaise gestion des sociétés d’Etat, entre autres la JIRAMA et l’Air Mad. En outre, sur le plan international, le Monima fait partie du Conseil africain des partis politiques (CAPP) et que le président national prend toujours part aux réunions et aux résolutions adoptées par le CAPP. D’ailleurs, ce parti est membre du comité exécutif du conseil économique du CAPP.  

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.