Relations bilatérales : La Norvège appuie le processus électoral malgache


Bmoi

Jacaranda
Janne Knutrud, la chef du bureau de l’Ambassade de Norvège à Madagascar et Atallah Béatrice, la ministre des Affaires Etrangères hier lors de la célébration de la 203e année de l’acte constitutif du royaume. (Photo : Nary Ravonjy)

La Norvège, si l’on se réfère au dernier classement mondial du bonheur des Nations Unies, c’est le pays le plus heureux du monde grâce à son système et ses principes. D’ailleurs, la chef du bureau de l’Ambassade Royale de Norvège à Madagascar, Janne Knutrud, n’a pas manqué de le rappeler hier à Ivandry en marge de la célébration de la 203e année de l’acte constitutif du Royaume. A l’issue, des messages essentiels ont été transmis aux Malgaches notamment en matière de démocratie et de bien-être de la population. « Avant d’avoir cette démocratie, il a fallu des luttes de la part des organisations, des partis politiques et des syndicats », a-t-elle esquissé. Mais surtout, « la décentralisation et la participation active du peuple aux décisions politiques au niveau des quartiers locaux et le fait d’avoir une société civile très active font de la Norvège le pays avec la plus forte démocratie du monde », a soutenu Janne Knutrud.

Appuis. Par rapport à la Norvège, Madagascar a beaucoup à faire. Si pour le royaume, « la souveraineté du peuple, la séparation des pouvoirs, la liberté d’expression, les droits et obligations des citoyens vis-à-vis de l’Etat »  constituent – selon le chef du bureau de l’ambassade – « les colonnes de la démocratie, du bien-être et du développement social de la Norvège », le cas de la Grande île laisse à désirer. D’ailleurs, ce ne sont pas les illustrations qui manquent. De surcroît, « Les défis restent énormes tels que la lutte contre la corruption, la relance économique, la réconciliation nationale et la lutte contre les vindictes populaires qui augmentent en nombre », a rappelé Janne Knutrud. Néanmoins, le royaume de Norvège offre son soutien à Madagascar et tient à l’accompagner. « Nous encourageons le gouvernement malgache à continuer cette lutte avec fermeté pour une paix durable et un renforcement de la démocratie spécialement en marge des élections de 2018. La Norvège va vous appuyer pour réaliser les ODD (ndlr : Objectifs de Développement Durable) en intervenant dans le domaine de l’éducation. Nous vous appuyons aussi au niveau de l’organisation des élections à travers le SACEM (ndlr : Soutien Au Cycle Electoral) ». La ministre malgache des Affaires Etrangères, Atallah Béatrice, a – pour sa part – reconnu que « la Norvège est une référence ». 

Aina Bovel

Share This Post

Laisser un commentaire