Partis politiques : Plusieurs revendications amorcées !

Jacaranda

L’atelier interactif des partis politiques se tient, pendant deux jours (ndlr : hier et aujourd’hui) au Carlton Anosy. Organisé par le Pnud (Programme des Nations-Unis), la première journée a réuni nombreux politiciens et a été riche en débats. La plupart des interviewés sont tombés d’accord sur le fait que la démocratie fait défaut jusqu’à maintenant dans le pays. « C’est encore un leurre à Madagascar. Le régime refuse de faire des échanges avec les autres politiciens et décide unilatéralement », a lancé Marc Ravalomanana. Et lui de continuer que « la communication et les débats sont essentiels pour asseoir la vraie démocratie. Il ne faut pas s’enfermer comme le font les dirigeants actuels. Ces derniers ont beaucoup à apprendre en matière de politique ».

Motion de censure. Interrogée sur la question relative à la motion de censure, Christine Razanamahasoa du Mapar a été claire : « les députés du Mapar ne vendront jamais leur âme pour des véhicules 4×4 et migrer vers le régime actuel. Nous ne sommes pas sans savoir que rien ne va dans le pays actuellement et chacun devrait analyser si la motion de censure est opportune ou pas. Mais le Mapar estime qu’une fois que toutes les imperfections seront réunies, c’est là que nous allons vous faire part de ce que nous entendons ». Quant à Mangalaza Eugène, l’ancien Premier ministre proposé par la Feuille de route, il estime que seule l’application justement de cette dernière pourrait résoudre les problèmes. « La politique malgache ira mieux quand les Malgaches décideront ensemble de ce qu’il faut faire et ne pas faire. Mais actuellement, la seule solution n’est autre que l’application de la Feuille de route », a-t-il soutenu.

Aina Bovel

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.