Elaboration des projets de société : Vers l’accompagnement des partis politiques

Les partis politiques présents à l’atelier interactif au Carlton. (Photo : PNUD)

Le troisième atelier interactif des partis politiques organisé conjointement par le PNUD (Programme des Nations-Unis pour le Développement), la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) et le gouvernement malgache au Carlton Anosy a pris fin mercredi dernier. D’après le communiqué du PNUD, cet atelier « visait particulièrement à outiller les partis politiques à faire le point sur leur vision de développement et leurs projets de société ». En d’autres termes, ils doivent se doter d’outils pratiques pour que leurs programmes soient communiqués et transmis à la population, que nous soyons en période électorale ou en temps normal. Toujours d’après le PNUD, et ce, sur demande du gouvernement malgache, cet atelier rentre dans le cadre du « renforcement des capacités multi-acteurs à Madagascar (…) afin de permettre aux acteurs de la vie politique du pays de contribuer plus efficacement au processus démocratique ». Durant, les politiciens présents n’ont pas hésité à exprimer leurs avis sur la pratique politique en général. D’ailleurs, la plupart des sujets y ont été abordés – entre autres – les idéologies principales dans le monde, et leur traduction dans le contexte malagasy, l’ossature d’un projet de société, l’approche genre et la représentativité, la question des droits humains ou encore la promotion de la cohésion sociale. Notons au passage que le thème de l’atelier a été justement axé sur « l’élaboration des projets de société et de programme politiques pour une démocratie apaisée et inclusive ».

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.